Orphie

  • TOCCATA : La toccata en ré mineur de Bach, sombre et puissante, fait trembler les piliers des cathédrales tout comme la mort de Sonia, son épouse, fait vaciller le lieutenant Cazambo. Pourquoi est-elle morte ?

    FUGUE : Un concert de jazz, quelques chuchotements surpris par Joe le trombone et Cazambo ainsi que Picard se lancent dans une traque autant surprenante qu'improbable à La Réunion et pourtant...
    Il leur faudra suivre des pistes, vraies ou fausses qui, comme les voix d'une fugue se rapprochent puis s'éloignent pour presque se confondre dans un unisson inattendu.

  • Pas facile de résister à la beauté du diable...
    Heureusement, quand le lieutenant Cazambo risque d'y succomber, son collègue Picard veille et quand Picard doute, Cazambo affirme.
    Deux enquêtes : Diaboliques et Si Picard avait raison ?
    Deux histoires noires où la beauté s'allie à l'intelligence pour défier la sagacité des lieutenants Cazambo et Picard... des crimes parfaits ? Peut-être... ou peut-être pas... Quoique...

  • Les gouttes d'eau

    Christoph Chabirand

    • Orphie
    • 14 Septembre 2015

    LA GOUTTE D'EAU : Une partie de pêche au large d'Etang Salé Les Bains interrompue par un coup de fil de Malartic, et les lieutenants Cazambo et Picard vont devoir enquêter sur un accident dans une grande entreprise de transport de La Réunion. D'autres accidents surviennent dans les jours qui suivent. La belle Laura, fraîchement embauchée dans l'entreprise, peut-elle être liée de près ou de loin à ces évènements ?

  • Datura La fleur de datura est d'une beauté renversante comme Joséphine. Elle est aussi vénéneuse qu'enivrante, n'est-elle pas surnommée, l'herbe du diable ? Joséphine, belle Créole, saura être à la hauteur de la réputation sulfureuse de la plante à la fleur mauve comme ses yeux...
    Soleil noir Le soleil, surtout sous les tropiques, brille pour tout le monde, mais pour certains dealers, la rencontre avec Félix, le pianiste du Mauritius Soul, le soleil deviendra noir. Il ne faut pas tirer sur le pianiste...

  • Out of guyana

    Bill Hugert

    • Orphie
    • 22 Juin 2010

    Amazonie.
    Pays de la forêt équatoriale et des fleuves géants : un " paradis vert ", aux dires de certains... jusqu'au jour où un avion de tourisme s'y écrase, et disparaît. Abel Simna, détective malgré lui, est engagé par Mlle Cherry, aventurière haïtienne au passé trouble, pour retrouver l'homme qu'elle était sur le point d'épouser. A-t-on assassiné le patron de la mine Amazon Gold ou s'agit-il d'un incident survenu pendant un vol de routine ? Pas simple de plonger dans le " Grand Bois " pour y retrouver une petite carlingue métallique car, toute magnifique qu'elle puisse être, la forêt primaire ne fait pas de cadeau ! Mais, plus que de la nature hostile, c'est de ses frères humains dont Abel Simna devra se méfier...

  • Entre la Martinique, les quartiers chauds de Paris et la Saôneet- Loire, suivez les premiers pas d'un détective pas comme les autres. Une aventure dont vous ne ressortirez pas indemne.
    Ancien «grand flic» de la Préfecture de Police à Paris et membre de l'association des «Amis d'Alphonse Allais», Benoît Martin conjugue à travers ce thriller sa passion des personnages inoubliables avec un sens de l'humour très précis.

  • Après la mangrove

    François Robin

    • Orphie
    • 6 Avril 2011

    Un crime horrible a lieu à Kourou dans la population européenne du centre spatial. Très vite, le mari de la victime et une bande de petits malfrats georges-towniens font offi ce de coupables désignés. Fred, retraité désabusé de l'éducation nationale et pigiste au journal local, va, par son regard oblique, découvrir ce qui se cache après la mangrove...

  • Traque en pays émerillon, c'est toute l'Amazonie qui se présente au lecteur, superbe avec sa forêt luxuriante et ses arbres géants, ses marais infestés de caïmans et de serpents, sa faune et sa flore magnifiques, et les Amérindiens qui la peuplent. Mais c'est aussi le monde hostile et âpre des garimpeiros, ces chercheurs d'or sans foi et surtout sans loi.
    Que peuvent faire les Amérindiens contre ces hommes capables du pire ?
    Le pire, un groupe de garimpeiros l'a commis du côté de Guisanbourg, en Guyane française. Commence alors pour Yves Dehouleur, jeune Belge impliqué par hasard dans ce drame, une longue traque qui va lui faire côtoyer des aventuriers de tout bord, comme ce Malagan, chasseur de serpents, et ce monde amérindien, plein de surprises et de belles et mystérieuses Amérindiennes.

  • Mourir dans son hamac pendant la sieste, n'est-ce-pas une belle fin ? C'était en tout cas le souhait de Patrick.
    Mais il n'avait pas imaginé que ce serait d'une décharge de chevrotine. La police retient l'hypothèse d'un vol qui a mal tourné. Quand, à son tour, la femme de la victime se fait tuer dans un restaurant de Cayenne par des braqueurs qui semblent avoir perdu leur sang-froid, certains se demandent si ces meurtres ne seraient pas prémédités.
    Au rythme du carnaval et de ses bals masqués animés par les mystérieuses touloulous, Un hamac pour linceul est un véritable thriller qui plonge le lecteur dans cette France d'outre-mer multiethnique.
    On rencontre des personnalités attachantes, notamment parmi les Hmongs de Cacao qui, après avoir fui les montagnes laotiennes, ont trouvé ici une terre d'accueil, et on se laisse prendre par l'intrigue d'un roman explosif.

  • Saint-Denis de La Réunion...
    Que fait cet homme si curieusement assassiné au pied d'un vieux canon ?
    Et pourquoi une pomme ?
    Jules B., malgré le poids des ans, la guerre larvée qui l'oppose depuis si longtemps à son frère ennemi le capitaine de police Jim C., les couinements de la Souris et tous ces troublants parfums de dames qui l'entourent, va se lancer dans l'enquête la plus décoiffante - c'est le cas de dire - de sa carrière journalistique.
    La Réunion sera-t-elle sauvée ?
    On tremble...
    Ce manuscrit ayant été coulé nuitamment dans la boîte à lettres de l'éditeur, on ne sait rien de D.S. Hervey.
    Ça va être pratique pour les droits d'auteur...

  • - Un djihad en Guyane ? Mais c'est absurde, vous n'y pensez pas ?

    Et pourtant on vient de retrouver un cadavre décapité à la cocoteraie de Kourou et la blogosphère djihadiste bruisse de l'imminence d'un attentat contre le centre spatial.
    Fred, éternel pigiste au journal La Guyane, sollicité par l'antenne locale de la DGSI, va devenir une « source » des services français. L'affaire va s'avérer bien plus complexe qu'un djihad ordinaire ou plutôt finalement bien plus simple.

  • Colombine, une jeune foraine vit avec son père près d'Auxerre. En 1995 ils recueillent Albert, un marginal. Des années plus tard ce dernier tombe dans la délinquance et est assassiné par ses complices. Colombine qui se sent toujours responsable de lui décide de le venger en se servant de Michel, le jeune frère d'Albert. Michel est un schizo-paranoïaque surnommé : « Le tueur du Morvan ».

  • Une gloire déclinante du showbiz guyanais trouve la mort dans l'incendie d'un squat. Une disparition horrible dont les circonstances rappellent étrangement la fin tragique d'un toubib de Kourou intervenue vingt-cinq ans plus tôt. On pourrait croire au hasard, sauf que les deux victimes ont été mêlées aux convulsions rocambolesques de la guerre civile du Surinam dans les années quatre-vingt. Fred, pigiste au journal La Guyane, va chercher à y voir plus clair et, pour ce faire, devra s'immerger dans les péripéties ubuesques de ces années brûlantes. Il découvrira ainsi les dessous d'un conflit surréaliste, aux antipodes du récit le plus souvent retenu par l'histoire officielle.

  • Le Commissaire Stradius est un habitué du bar antillais « Le Papa Soleil ». Dire que cette fréquentation ne rejaillit pas sur sa carrière serait mensonger. Dire que c'est parce que la spécialité du patron lui obscurcit les méninges, que cette Légende de la police ne réussirait pas à mener jusqu'au bout une enquête de meurtre voire d'assassinat serait... euh... Mais au fait ! Qui veut la perte du Commissaire Stradius ?

  • Julien, la trentaine, n'est pas précisément un excentrique : cadre de banque, sportif, une copine. Il poursuit les rêves de monsieur tout le monde, simplement un peu plus fort, de manière sans doute plus engagée, plus extrême. Son obsession de la réussite l'entraînera dans un engrenage qui le conduira à franchir les portes du raisonnable...

  • Il s'agit d'une histoire se déroulant dans la Caraibe et en Amérique du sud dans une ambiance de jazz et de polar : Le vol audacieux d'une grosse somme d'argent de la soute d'un avion en plein ciel entre la Guadeloupe et la Martinique. Le sauvetage à hauts risques d'un jeune Juif à Paris de l'attaque d'une horde de hooligans déchainés après un grand match au Parc des Princes.
    Le démantèlement d'un trafic lucratif de vrais_faux passeports et de billets de banque dans la Caraibe. Telles sont les péripéties auquelles le capitaine Vénus Logan - de nationalité Franco américaine- sera cofrontée sous un Ciel de rapaces . La traque des malfaiteurs est truffée de guets-apens et de périls et le capitaine Logan devra mettre en oeuvre toute sa technique et ses capacités pour mener à bien sa mission et démasquer le « cerveau» des trafics. Un triller haletant dans lequel l'auteur, fidèle à lui-même, délivre une intrigue captivante écrite d'une main de maître.

  • état brut

    Pierre Séguret

    • Orphie
    • 14 Mai 2009

    Un crime commis dans une ville du sud de la France, trois personnages principaux et trois temps dans ce roman : celui du policier qui enquête, du meurtrier qui fuit, de la maîtresse qui protège. Comme une caméra tournant autour des protagonistes et cherchant, à travers l'exploration de leur univers intérieur, à saisir leurs doutes, leurs convictions, leurs illusions, l'auteur nous plonge dans la solitude de ces êtres, étrangers aux autres comme à eux-mêmes : trois égarés face à leur destin, trois vérités et trois mensonges, trois cheminements aux allures d'évasion, une évasion qui côtoie l'abîme...

  • Stradius est un policier à l'ancienne. Il est d'une époque où police et justice marchaient la main dans la main et la main dans la g... « Il y a deux sortes de balances, clamet- il, celle de la justice et celle qui renseigne la police. ».
    Lorsqu'on suit le fil de son enquête, on comprend parfaitement ce qu'il veut dire.
    Pour vous faire une idée de L'Affaire Ipanema qui nous occupe ici, je vous suggère de lire en première page du présent ouvrage, l'interview exclusive de ce policier horsnorme.
    Seulement, je vous préviens qu'ensuite l'imprudence voudra que je vous laisse seul(e) avec lui. Faites gaffe !
    Avec mes encouragements.

  • Pourquoi l'officier de police Troud a-t-il été empoisonné, puis kidnappé ? Pourquoi le journaliste Hubert de la Tour Molleron a-t-il été assassiné ? Le premier est l'ami de Stradius, le second, son voisin. Dans cette enquête la criminelle de Levabure n'avance pas et les circonstances font que le commissaire principal, bien que muté à la circulation et aux motocyclistes, est obligé de se lancer de tout son poids dans la mêlée.

  • Le commissaire Stradius ; crime de sang et sang de békés à Paris Nouv.

    Desdémone désigne une tache circulaire sur son pantalon immaculé : - Une tache noire sur un fond blanc, cela se verra toujours. Vous-même aurez bientôt un bébé métis, monsieur Stradius. [...] Terminons par les victimes : -Le jeune garçon est La Nomie du Gué, Charles, cinq ans. La femme s'appelle Katy le Houq, elle n'avait pas tout à fait trente ans. [...] La Nomie du Gué n'est pas au courant de l'opération punishment. Le patron du conglomérat sait seulement que certains membres de sa famille veulent l'évincer. [...] Le débit du ministre est rapide : -Stradius, ils ont frappé plus vite que nous le pensions. C'est maintenant que nous allons avoir besoin de vous. [...]

empty