Le Fantascope

  • « Je me décide, moi, bien vivant, sain de corps et d'esprit, à faire de ma propre main mon autopsie et la dissection de mon cerveau ».
    Durant l'hiver 1835, sous le règne de Louis-Philippe. Dans un Paris rongé par la misère et les attentats, la police enquête sur un tueur d'enfants, issus des quartiers miséreux. Tous les indices orientent Allard, chef de la Sûreté, et son adjoint vers Lacenaire, le célèbre poète assassin. Incarcéré à la Conciergerie, celui-ci passe ses journées à recevoir des visiteurs et rédiger ses Mémoires. Un autre crime se produit, révélant davantage de similitudes avec ceux commis jadis par Lacenaire.
    Allard décide de le solliciter, au grand dam de son adjoint, dans l'espoir de résoudre au plus vite cette enquête tortueuse. Entre le policier et l'assassin s'instaure une relation ambiguë, faite de respect et de manipulation. Cette collaboration les entraîne dans les coulisses d'un Paris mystérieux et malsain. Critiqué par ses pairs, Allard s'enlise peu à peu dans ses questions : son ami Lacenaire est-il impliqué dans les crimes ? Si tel est le cas, sa participation à l'enquête ne risque-t-elle pas de nuire à l'enquête et d'aggraver le chaos ambiant ? « Ce roman est inspiré de la vie de Pierre-François Lacenaire, célèbre poète et assassin du XIXe siècle.
    Soucieux de retranscrire le réalisme de l'époque, j'ai néanmoins choisi de traiter l'intrigue sous un angle moderne. comme l'a été à sa manière Lacenaire, premier criminel « rock'n'roll » de l'histoire de France ». (Michaël Mention)

  • L'histoire se déroule de nos jours, suite à l'arrestation du dernier SS par des agents israéliens. Dans le but de négocier, l'homme leur révèle l'existence d'un vaste trafic d'organes jadis prélevés sur les déportés et leur certifie que celui-ci est toujours en activité. Deux agents du Mossad sont donc envoyés en Suisse afin d'enquêter sur les activités du Fraunher Institut, spécialisé dans les greffes de tissus porcins.
    Après la mystérieuse disparition de l'un de ses agents, le Mossad décide de faire appel à son détenu le plus ancien (Lancester Hooghes, ex-agent de la C.I.A. qui enquêtait jadis sur ce même Institut) qualifié de « cerveau » en raison de son mental de fer. Libéré et placé en résidence surveillée, l'homme est contraint de sonder sa mémoire pour renouer avec des informations jusqu'ici refoulées. Au prix de nombreux efforts, il parvient à faire le lien entre son ancienne mission et celle des israéliens.
    Suite à une attaque, Hooghes s'enfuit avant de se retrouver dans un piège machiavélique, qui le conduira d'Israël en Italie en passant par la France et la Grèce. Au fil des étapes, sa déroute deviendra descente aux enfers face à l'ampleur de sa terrible découverte : celle d'une vengeance aux origines millénaires, entre réalité scientifique et mythes ancestraux.
    Roman d'espionnage et thriller apocalyptique, « Extinction Défunts » est une haletante et talentueuse démonstration du savoir-faire de Michaël Mention qui réalise ici un coup de maître.

  • Sourire d'Harar

    Yves Gazzo

    La lutte pour le contrôle des matières premières ignore les changements de régime. Les individus qui, dans l'ombre, sont au service de ces Etats, par contre, leur restent fidèles quelle que soit la couleur du régime. Ils se croisent, s'entrecroisent, se défient, s'apprécient, se suppriment, le cas échéant, lorsque la ligne rouge est dépassée, et lorsque l'occasion s'y prête. L'entrée en jeu de la religion, des religions, dans ce jeu d'échec mondial perturbe autant qu'il redistribue les cartes.
    C'est l'enjeu crucial de ces prochaines décennies pour le monde occidental. Peut-il exister sans la « main de Dieu », une main que l'on peut espérer « heureuse » et qui choisira bien son camp ?
    L'assassinat de Tom l'américain, est signé de telle manière que ses raisons ne laissent aucun doute dans l'esprit d'Henri, et le ramènent plus de vingt ans en arrière. Cette histoire pourrait remonter au Tchad dans les années 70, ou un peu plus tard en Libye. Mais le vrai point de départ est à Harar, en Ethiopie, à un moment où beaucoup de dictateurs africains, dans la Corne de l'Afrique en particulier, avaient entamé un véritable ballet de concert, chassés presque simultanément avec la décomposition annoncée de l'ex-empire soviétique. De 1991 à 2012, les événements, les lieux, les rencontres, vont ponctuer la vie d'Henri, à la fois acteur et spectateur, au centre du cercle formé depuis toutes ces années avec ses « amis » protagonistes de cette histoire, issus de tous horizons (russe, américain, soudanais, yéménite-éthiopien, français), et parmi les pièges, les rapports de force et les enjeux cachés, équilibriste sur le fil tendu du destin.
    Entre réalité et fiction, ce roman invite au voyage, à une détente éveillée, en parsemant les aventures qui y sont contées de réflexions sur l'évolution, les changements constatés ici ou là au sein de groupes humains, de Sociétés, ainsi que sur l'emprise des religions et leur retour sur le devant de la scène internationale.

  • De nos jours à Paris, Morgane, auteur de romans policiers, toujours un peu à l'ouest et en quête de documentations et d'éléments précis pour étayer ses histoires, cherche à comprendre les raisons du meurtre d'un de ses informateurs. Elle est aidée par une amie journaliste, Sylvaine.
    Un deuxième, puis un troisième cadavre viendront compliquer leurs recherches et les entraîneront dans de multiples directions.
    Dans cette enquête improbable, elles croiseront des anciens de l'OAS, des anciens de la dictature argentine et des actuels de l'extrême droite.
    Portées par leur imagination, les deux amies s'approcheront de la vérité ou plutôt des vérités.
    Mais c'est surtout l'efficacité de la Brigade criminelle - celle du fameux 36 quai des Orfèvres - qui permettra de résoudre ces meurtres.
    Malgré un contexte un peu pesant et parfois chargé d'émotion, l'humour est très présent dans ce roman fondé sur des événements ou des faits réels, les personnages, eux, ne l'étant pas du tout...
    Certains lieux préservés ou peu connus de Paris, ponctueront cette enquête et serviront de décor à cet ouvrage, car Paris « habite » ce livre, comme ceux qui suivront.
    Ce roman est le premier d'une série aux personnages récurrents, qui verra Morgane et Sylvaine tenter de résoudre des « affaires » qui se dérouleront à Paris, dans des milieux à chaque fois différents mais sur fond de géopolitique mondiale. Car « le monde entier se retrouve à Paris un jour ou l'autre ».

empty