Jean-paul Bayol

  • Un crime atroce a lieu dans un coin perdu des Cévennes. La victime et l'assassin présumé sont sous la protection de leur tuteur, Pierre-Jean Jouve. Celui-ci n'est pas un modèle de cohérence et il arrive au lecteur de penser que ce tuteur aurait lui-aussi besoin d'être protégé contre ses idées fixes et ses angoisses.
    Il n'empêche, ou même peut-être grâce à ses petits problèmes de bipolarité, Pierre-Jean, aidé par son ami Quinsou, nonobstant un crime supplémentaire, va mener l'enquête. Mais il lui faudra pour cela traverser les Cévennes de long en large et faire un long détour en Mai 68 pour y retrouver des acteurs dont on a du mal aujourd'hui à imaginer qu'ils aient pu exister. D'autant qu'ils sont toujours là, occupant les places qu'ils contestaient dans leur jeunesse.

empty