Etoiles

  • Lorsque dans la nuit, une créature montée sur escarpins, les lèvres écarlates, jaillit laissant derrière elle une vie une vie terne et routinière, comment s'étonner qu'autour d'elle les hommes tombent, assommés ?
    Mais qui est qui, au juste, dans cette histoire abracadabrante ? Fine Rossignol est-elle en danger ? Est-elle la femme d'un assassin ?
    Par quel être inclassable la belle Camille, médusée, est-elle séduite ?
    Tout au long de ce récit tendre, loufoque et sanglant, les catastrophes convergent, de Paris au coeur de l'Afrique, sur l'inénarrable F. Rossignol, qui, dans sa naïveté, cherchant le calme, récoltera la tempête, l'aventure, et l'amour.

  • Qui est la personne assassinée dans le bain à bulles à l'institut de thalassothérapie de la Grande Motte ?
    Madame Merle a deux noms. Est-elle une tranquille écrivaine pour la jeunesse ou une meurtrière ?
    Le plombier est-il un tueur en série ? Un terroriste ? Un enfant perdu ?
    Une muette peut-elle témoigner ?
    Peut-on pardonner le massacre de son enfant ?
    Et celui de son enfance ?
    Combien y a-t-il d'assassins ? Et de meurtres ?
    Qui va gagner la coupe du monde de foot ?
    Toutes ces questions trouvent leurs réponses dans ce roman foisonnant où les personnages et les mobiles des crimes s'entrecroisent, où le passé meurtrier sème la mort mais aussi l'espoir d'une autre vie pour les survivants.

  • Orléans 1941. Hans rencontre Marguerite. Ils s'aiment profondément dans le cataclysme de la seconde guerre mondiale, mais la dernière lettre que son amante a envoyée à Hans après la Libération n'aura jamais de réponse.
    Qu'est devenu Hans ?
    Soixante ans plus tard, alors que la mémoire de Marguerite est en ruine, sa petite fille Romane ouvre l'enquête.

    Le douzième corps est surtout un roman sur la mémoire.

  • Annie a quarante ans quand sa jumelle inconnue, Anna, fait irruption dans sa vie. Annie est discrète, réfléchie, limpide, Anna, dont on ignore tout de la vie, est inquiétante, impulsive et amorale. Elle va accaparer les amis, l'amant et le fils d'Annie. Et d'une certaine façon la déposséder de sa vie dont elle prend le contrôle.
    Cette soeur va l'entraîner dans un jeu de cache-cache épuisant, qui ira jusqu'à l'escroquerie.
    Après trois semaines de cavale en camping-car, sorte de road-movie Breton, le lecteur comprendra-t-il qui est le « simple JE » qui rentrera finalement à Paris ? Annie ?
    Anna ? Une soeur éplorée ? Une manipulatrice meurtrière ? La somme des deux ?

  • Hubert de Vérangis s'effondre sans crier gare à l'heure de l'apéritif.
    Jean, son secrétaire, est dans la pièce voisine. Principal suspect, il entreprend d'écrire une sorte de journal de l'enquête menée par le commissaire Letonner.
    Témoin et acteur du drame à huis clos où les personnages révèlent peu à peu leurs secrets, Jean a aussi ses ambiguïtés, ses pulsions, ses zones d'ombre.
    Très inquiet sur son sort, trouvera- t-il auprès de son cousin Paul le soutien qu'il en attend ?
    Sur fond de magouilles politiques, le jeu, le sexe, l'argent, l'amour tirent les ficelles. Qui manipule qui ? Qui est victime, qui est innocent ?
    Au centre de la grande maison, immobile, se tient la statue de La Frileuse. Tous tournent autour d'elle, comme autour de la fascinante Clarisse. Est-ce uniquement par amour de l'art ?

  • Un ténor du barreau est retrouvé mort dans son bureau.
    Mia Schmetz, jeune avocate obsessionnelle et déjantée, débute sa carrière au cabinet Cerdant-Ménard et associés. Elle qui a toujours rêvé de découvrir un cadavre répondant à de hautes exigences esthétiques est révoltée par la vision de son patron assassiné. La position grotesque dans laquelle il a été abandonné signe de la part de l'auteur un manque de goût impardonnable. Ainsi décide-t-elle de mener l'enquête, avec une obstination et une inconscience qui lui font parfois frôler les catastrophes. Mais jamais perdre son sens critique ou son humour.

  • Mais que fait donc Patrick Roméro, un quadra flamboyant, au coeur de l'Afrique, dans le monde onusien de l'aide humanitaire où il dirige à la manière d'un chef d'entreprise, un programme colossal de lutte contre, le Sida de 250 millions de dollars ? Il y croit ou il en croque ? Paul Harrisson, un jeune flic pétri de bonnes intentions, appartenant à une unité de police internationale luttant contre la fraude financière qui pourrit ce monde-là au détriment des pauvres, en est persuadé : il en croque.
    Et il le traque. A l'heure de Wikileaks, les grands pontes de l'humanitaire serrent les fesses dans leurs costumes Armani au moindre tweet accusateur. Une rumeur de malversation et ils stoppent la machine, bloquent les dollars. Tant pis pour les victimes et tant mieux pour leur passage au grade supérieur. D'abord une fiction drolatique, inspirée de faits réels vécus par l'auteur, dans une nébuleuse peu connue du grand public même si on en parle tous les jours à la télé.
    Mais aussi, quelques pintes de réflexions sur l'aide au développement à déguster en chantant We Are The World main dans la main avec son voisin de palier.

  • Nono, jeune «anormal», détesté par les uns, protégé par les autres, ne comprend pas pourquoi sa grand-mère ne lui répond plus. Il fonce droit devant lui sur son Booster, fuyant avec une rageuse exultation le sort qui est le sien. Son Booster est sa revanche, son arrimage à la vie qui lui a tout refusé.

    Au cours d'une folle sarabande à travers Paris, où un tueur en série étrangle sans pitié, il rencontre une prostituée maternelle, un pédophile en 4x4, des petites filles détestables et d'étranges dames. Nono ne sait rien des crimes commis. Sans sa grand-mère il a faim, il a froid, il est vulnérable et doit se défendre tout seul.

    Vallandra, qui suit le déroulement de l'enquête sur les meurtres de femmes et d'enfants, se demande que faire lorsqu'on est divisionnaire et que l'on sait que le coupable est innocent.

  • Au coeur du vieux Toulon, Paul, le Prince des secrets, gérant de boîte de nuit, déplie, pour une femme flic, la grande toile d'araignée dont chaque personnage tient un fil. Emmanuel le lanceur de couteaux et Sonia, une gueule d'ange sans ailes ni cervelle, mâcheuse de chewing-gum, qui blesse et dévore ceux qui passent à sa portée.
    Finira-t-elle par se faire prendre?

empty