Editions Du Poutan

  • Après une manif pro « Mariage Pour Tous », Solün, photographe de presse, découvre le corps inanimé d'une jeune femme. À l'hôpital où elle l'accompagne, elle fait connaissance avec ses amis et se lance avec eux à la poursuite des agresseurs... La traque de violeurs en série se met en place avec des moyens peu conventionnels mais terriblement efficaces. Le commandant Jourdan, officiellement chargé de l'enquête va d'ailleurs moyennement apprécier l'aide de ces justiciers amateurs.
    Un polar moderne haletant sur un rythme rapide, rock'n'roll. Les oiseaux noirs de Twitter et l'ombre de quelques monstres planent sur ce récit tandis qu'une mystérieuse DJ nous parle de vengeance et de création. On a l'impression d'avoir toutes les clés en mains, et pourtant le suspens reste entier jusque dans les dernières pages...
    Avec #Jenaipasportéplainte, Marie-Hélène Branciard décrit le Monde d'aujourd'hui dans ce qu'il a de plus sordide (le viol, les tortures) et de plus lumineux (la solidarité, l'amour). Ses personnages originaux, parfois drôles, toujours très attachants nous montrent que la lutte contre la peur et les préjugés reste bien un enjeu essentiel!

  • « Monsieur le maire, nous avons un petit problème embarrassant, il y a une jeune femme nue, morte, blonde, allongée dans le coffre de la voiture... » Les meurtres vont s'enchaîner à Villeurbanne. La ville est sous tension. Le monde politique tremble. Le commissaire Devina et son adjointe, la brillante Alexandra, vont se faire balader par un assassin machiavélique et sans limite qui ne demande qu'à jouer encore et encore...

    Bernard Jadot signe ici son neuvième roman.
    Avec humour, cet amoureux des Gratte-ciel nous propose un polar 100% villeurbannais, 100% frissons, 100% décalé. A ne pas lire avant de s'endormir...

  • La vie à Larochetard, joli village beaujolais, semble pour le moins paisible en cette fin des années soixante-dix. Les vendanges, l'ouverture de la chasse, la vogue... rythment cette pastorale. Jusqu'au jour où le Gus Revel, à la chasse au lapin, butte sur la crosse d'un fusil et découvre deux bottes qui émergent des fougères.
    La cadence change alors et l'inspecteur Bonnier, de la PJ lyonnaise, dépêché sur place pour diriger l'enquête - avec l'aide précieuse de la brigade de l'adjudant-chef Tyvert du Bois-d'Oingt -, va être entraîné dans un véritable maelström sanglant.
    Quelques cadavres plus tard, les figures sinistres de deux ou trois notables sans scrupules et le passé douloureux et mystérieux de la belle Isabelle seront révélés au lecteur qui regardera avec un oeil bien différent cette charmante petite communauté rurale...
    Il y a tout juste trente-cinq ans, Le Patriote Beaujolais - hebdomadaire de référence du Beaujolais et du val de Saône - avait confié ses pages culturelles à l'écrivain Jacques Bruyas qui y publia alors, en feuilleton, Larochetard.

    Pour le soixante-dixième anniversaire du Patriote, les éditions du Poutan rééditent ce roman policier « dans son jus », avec les clins d'oeil de l'Histoire et les affres du temps.
    Paru en volume en 1980 avec une préface de Georges Simenon, le roman policier dans la veine de Clochemerle de Gabriel Chevallier ou de Flageolet d'Azergues de G.G Dupuy, voire des livres de Marcel-E. Grancher, s'avéra un petit best-seller régional, dépassant les 15 000 exemplaires. Nous ne pouvons que souhaiter à cette réédition une identique réussite.

empty