Des Equateurs

  • Au Havre, Gildas Le Flohic, ancien de la marine marchande devenu commandant de police, se voit confier une étrange affaire : Luc Dallet, accro aux jeux et aux femmes, est retrouvé égorgé dans son salon.
    La police ne relève nulle trace d'effraction. Et aucune des nombreuses oeuvres d'art que possédait la victime n'a disparu. La découverte d'un carnet sur les lieux du crime interroge le commandant. Il s'agit d'un livret professionnel maritime. Muni de cet indice, Gildas Le Flohic part à la recherche de son propriétaire, Alain Martroger.
    C'est le début d'un extraordinaire polar entre Normandie et Bretagne où se croisent vieux briscards du long cours, silhouettes de paquebots, de cargos et de femmes. Ce roman lesté de rebondissements est aussi un cri d'amour aux acteurs du monde de la mer : le noir s'y superpose au bleu de l'océan.

  • En harmonie

    Jérôme Leroy

    Le 1er mai 2008, disparaissait Frédéric H. Fajardie, l'un des pères fondateurs du néopolar français.
    Jérôme Leroy met en scène l'écrivain, né à Paris, dans le Nord-Pas-de-Calais à la recherche d'un hypothétique trésor de guerre enfoui dans les mines par la Gauche Prolétarienne. . Un prétexte pour l'auteur de "Jeunes femmes rouges toujours plus belles" et de "Bella, ciao" lui permettant de renouer avec les luttes sociales de sa jeunesse et de s'engager aux côtés des ouvriers de Metaleurop.

  • C'est la fin de la saison sur une petite île bretonne.
    Rien ne devrait troubler la vie insulaire où les drames se jouent entre les trois bistrots du village, le triangle des bitures, et où l'on meurt de sa belle mort dans son lit, à l'exception des marins en mer. Et pourtant un vent de folie meurtrière s'abat sur cette île bercée par le bonheur de vivre. Un, deux, trois puis quatre cadavres, hommes et femmes qui formaient la même bande de copains chavirée par les larmes de l'existence.
    Et toujours la même mise en scène : à côté de la victime, une poupée noire en chiffon, habillée à l'africaine d'un boubou et d'un turban multicolores. Quand les rituels africains rencontrent les traditions bretonnes et les légendes de marins, l'intrigue est pour le moins relevée par le grand large et les embruns de la vie. Dans ce roman noir et maritime, Jean Bulot se livre à une remarquable exploration des moeurs insulaires où la promiscuité, les haines recuites et la vengeance sont une invitation au meurtre.

  • " Très élégant dans son smoking, Giacinto le fut également dans la manière vive et précise dont il introduisit le chargeur.
    Un silence profond dura deux ou trois secondes, chaque invité tentant de lire son avenir sur ce visage inexpressif où l'on percevait cependant quelques traces de plaisir ou de soulagement, comme lors de l'accomplissement d'un geste trop longtemps retenu. Puis, méthodiquement, sans la moindre hâte, Giacinto ouvrit le feu, s'étonnant à peine de l'éclatement des crânes ou de l'explosion des coeurs. " Les Enfants de Lune, c'est l'enseigne d'un drôle de troquet, dans la banlieue nord, qui ressemble à un wagon désaffecté.
    C'est aussi le nom de trois amis qui ressortent leur pistolet-mitrailleur pour sauver l'un d'entre eux qui, un soir, crut pouvoir épurer la société.

  • mars 1938, dans une europe au bord du gouffre, la france fête la nomination du second gouvernement de léon blum.
    mais à paris. juste avant de prendre leur service, un chauffeur et un mécanicien de locomotive sont assassinés de quarante coups de poignard. quelques jours plus tard, deux autres employés de la toute jeune sncf sont tués à arras de la même façon. le point commun des cheminots : ils sont militants du front populaire et devaient acheminer des trains "spéciaux" contenant armes et munitions. l'enquête est confiée au commissaire de la sûreté nationale, henri perlbag.
    cet ancien rescapé de verdun, gentleman solitaire et désabusé, souffrant de ses anciennes blessures, n'a qu'une petite citroën et de faibles moyens pour déjouer un redoutable complot contre la france. le commissaire perlbag est loin de se douter de ce qu'il va découvrir surtout dans un domaine où il n'attendait plus rien...

  • Nadja, une jeune Kabyle arrachée à son Algérie natale, est exploitée à Marseille par une filière de prostitution. A bout de forces, elle décide d'échapper à son souteneur pour sauver ce qui lui reste d'humanité. Elle fait appel à l'inspecteur Chavez, un flic sans foi ni loi, qui n'hésite pas à l'utiliser pour se venger du truand qui a brisé sa carrière. Dans sa fuite, Nadja est rattrapée par son dernier client, un ex-détenu écorché et lunaire qui voit en elle son salut et offre de la protéger en échange d'un amour sans contrepartie. Ces trois destins mutilés et tragiques vont alors livrer un combat sans merci contre un gang responsable d'un mystérieux trafic qui les conduira aux confins de la barbarie. Avec, au premier plan, la cité de la Bonne Mère, lumineuse et païenne, grosse d'un ventre d'identités perdues, toujours prête à dévorer ses bâtards écartelés entre leurs origines et leur désir d'exister enfin. Un roman noir, construit comme un haletant road movie de la Camargue à la Canebière, où femmes et hommes tentent une ultime réconciliation pour vaincre les ravages du sexe tarifé, de la trahison et des mystères de la filiation.

empty