Buchet Chastel

  • « Un loup dans la jungle, voilà ce que je suis. Un inadapté, un solitaire avec la rage au ventre parce qu'on m'a toujours méprisé. Une gueule un peu en biais, c'est vrai, une carcasse d'oiseau de proie qu'a rien croûté depuis six mois, et alors ? Je suis né dans la mort pour résumer. » A Fresnes, où il fait un séjour pour vol avec ruse, François partage sa cellule avec Medhi, un cador du grand banditisme. Ce Medhi, c'est du lourd. D'ailleurs, il ignore superbement François qu'il considère comme de la pure gnognotte. François, de son côté, est tout miel, en rajoute et se fait le serviteur zélé et naïf de Medhi. Peu à peu, le lecteur découvre le plan machiavélique de François...
    Des coccinelles dans des noyaux de cerise est un roman noir au rythme enlevé. Nan Aurousseau parle en connaisseur du milieu et brosse avec humour le portrait inquiétant d'un meurtrier hors du commun.
    Un roman grand public.

  • Meiringen, Suisse.
    Les pompiers dégagent l'accès à l'hôtel Baker Street. Cet établissement, charmant et isolé, a été coupé du monde pendant trois jours à cause d'une avalanche.
    Personne n'imagine que, derrière la porte close, se trouve un véritable tombeau. Alignés dans la chambre froide reposent les cadavres de dix universitaires. Tous sont venus là, invités par l'éminent professeur Bobo, pour un colloque sur Sherlock Holmes.
    Un colloque un peu spécial puisque, à son issue, le professeur Bobo devait désigner le titulaire de la toute première chaire d'holmésologie de la Sorbonne. Le genre de poste pour lequel on serait prêt à tuer... Hommage, plein de rebondissements, à Sherlock Holmes et à Agatha Christie;
    Regard amusé sur le petit monde de l'Université ; humour et légèreté. Pour lutter contre la déprime ambiante, Le Mystère Sherlock est idéal !

  • Buenos Aires, 1933. L'Argentine est ravagée par la crise, et seul le football semble capable d'enthousiasmer une population à genoux. Soudain, le pays tout entier retient son souffle : Bernabé Ferreyra, la star du ballon de l'époque, a disparu. Andrés Rivarola, dit Petit, un travailleur à la petite semaine - accessoirement ami du dealer de Ferreyra -, se lance à sa poursuite. Mais un assassinat dans un quartier du nord de la ville menace de faire basculer l'affaire en scandale national...

    D'une fluidité admirable, ce thriller historique aux coups de théâtre fait revivre le Buenos Aires des années 1930 - une ville de littérateurs, de fins gourmets, de voyous où Petit finira même par croiser le grand Borges ! Tout en retraçant l'enfance des deux passions argentines : le football et le tango.

  • Le célèbre album London Calling du groupe The Clash fête ses trente ans en décembre 2009. Dix-neuf auteurs français lui rendent hommage à travers autant de nouvelles inédites, chacune inspirée par l'une des dix-neuf chansons de London Calling. Ce qui donne des histoires tour à tour sarcastiques, haletantes, burlesques, tragiques, engagées, toujours noires - et toujours rock.
    Une façon de prendre acte de l'évolution de la littérature noire : auparavant plutôt associée au jazz, elle voit aujourd'hui une nouvelle génération d'auteurs arriver, dont l'univers est très marqué par le rock - parmi lesquels : Jean-Hugues Oppel, Thierry Crifo, Pierre Mikaïloff, Max Obione, Olivier Mau, Annelise Roux, Jan Thirion, Marc Villard, José-Louis Bocquet, Mouloud Akkouche, Michel Leydier, Jean-Noël Levavasseur, Thierry Gatinet, Sylvie Rouch, Jean-Bernard Pouy, Frédéric Prilleux, Christian Roux, Caryl Férey, Jean-Luc Manet.
    Le recueil est précédé d'une préface d'Antoine de Caunes. Chaque nouvelle est précédée d'une illustration noir et blanc en pleine page tirée d'une bande dessinée de Serge Clerc sur les Clash parue dans Métal Hurlant en 1980.
    Il présente en annexe une chronologie du groupe.

  • Ce roman noir mené de main de maître par l'excellent Martín Caparrós se lit comme le récit d'une quête, celle de Carlos, ex-militant de l'extrême gauche argentine que la dictature a broyé, lui dérobant à la fois ses croyances politiques et la femme qu'il aimait, Estela, qui a rejoint la légion des tristement célèbres desaparecidos.
    Dans un subtil va-et-vient entre l'évocation de l'Argentine des années 70 et le présent, l'auteur tisse le récit d'une obsession tout en livrant une radiographie terrible d'un pays qui n'a toujours pas réglé ses comptes avec ce lourd passé : les chapitres alternent la chronique d'un petit village argentin, traumatisé par le meurtre sauvage de son curé, et la lente mais certaine dérive de Carlos, que la soif de vengeance mènera au pire.
    Un texte essentiel sur la conscience politique et la mémoire, porté par une intrigue haletante et qui mêle avec brio les genres.

    1 autre édition :

  • Jaime bunda agent secret

    Pepetela

    Jaime Bunda, dit Popotin à cause de son impressionnant derrière, a été casé par son cousin au Bunker, siège des services secrets angolais.
    Depuis plus d'un an, ledit derrière vissé à une chaise, il s'ennuie. jusqu'au jour où son chef lui confie une mission - retrouver l'assassin d'une gamine de quatorze ans, tuée après avoir été prise en stop par un inconnu roulant dans une luxueuse voiture noire. Tandis que ses méthodes pour le moins loufoques sèment la consternation au Bunker, Jaime Popotin se retrouve sur la piste du mystérieux T, également appelé le " pagre fumé " - un gros poisson, donc, de mèche avec un certain Saïd Bencherif, escroc libanais entré clandestinement dans le pays.
    Quand Pepetela, l'auteur phare de la littérature angolaise, s'attaque au roman policier, c'est toute la société qui est radiographiée avec une verve, une truculence et une autodérision réjouissantes.

  • Dans le grand jeu dutarot, matthias incarne le mat, le voyageur.
    Arrivé à la fin de son parcours, il traverse un japon mystérieux oú l'attend un diable pervers et terrible il fraie son chemin dans le grouillement des métropoles chinoises et explore les hauts plateaux du tibet. de nouvelles embûches parsèment son itinéraire, le faisant osciller entre le bien et le mal. après les meurtres qu'il a déjà commis, va-t-il abattre lui-même les derniers arcanes et entrer ainsi dans le jeu de l'organisation ? saura-t-il échapper à ses anciens alliés, qui se retournent contre lui dans un sursaut désespéré pour arrêter le grand jeu ? quel sera le rôle de jeannette, en proie à ses démons intérieurs ? avec le silence des arcanes, la partie s'arrête.
    Silence de mort après la destruction du monde ou apaisement des puissances occultes réveillées par les lames du tarot ?.

  • La carrière d'un faussaire n'est pas de tout repos surtout quand on boit à outrance, qu'on se drogue avec tout et n'importe quoi, qu'on couche avec sa soeur -en réalité l'ancienne maîtresse de son père- qui a étranglé ce dernier avec son aide et qu'on héberge une très jeune Equatorienne (moins candide qu'elle n'en a l'air) qu'on dessine nue tous les matins. Un polar au deuxième degré délirant et plein de tendresse pour son héros.

  • La lutte des clans juifs et chinois pour. une poignée de diamants et pas seulement.

  • Fever

    Sean Rowe

    Le livre Fever est un roman caustique et ombrageux, entre polar et thriller,
    fait d'une avalanche de personnages, de péripéties, de mystères et de
    révélations surprenantes autour du hold up d'un bateau de croisière par deux
    demi-frères en délicatesse avec la vie... L'auteur Sean Rowe écrit dans les
    Miami Herald et Miami New Times.

  • Michael Brace et sa splendide épouse Suzanne sont mariés depuis quinze ans, n'ont pas d'enfants et font chambre à part sans plus savoir pourquoi ni depuis quand.
    Suzanne souffre de migraines éprouvantes tandis qu'elle est assaillie par des souvenirs d'enfance de son père, par des images de violence et que s'installent les premiers signes de la maladie mentale. Michael, lui, inactif toute la journée squatte le canapé du salon en rêvassant au roman qu'il projette d'écrire. Suzanne a un plan. Depuis plusieurs jours, alors qu'elle s'absorbe parallèlement dans la fête à venir de ses quinze ans de mariage, elle s'active mystérieusement ; quittant souvent la maison, modifiant les termes de son assurance vie et faisant d'étranges achats, elle prépare en réalité le meurtre de son mari et tisse patiemment sa toile.
    Ce n'est cependant pas le meurtre de son mari qu'elle prépare. C'est son propre suicide qu'elle est en train de maquiller en un meurtre commis par son mari. Ce terrifiant coup monté, né d'une terrible revanche à prendre sur son père et sur son couple va-t-il réussir ?
    Dans une écriture austère et limpide, Frank Turner Hollon, explore les pulsions de l'autodestruction et les ombres de la vie conjugale à la lueur blafarde d'un crime qu'on croyait impensable.

  • Dans ce deuxième tome de la trilogie des Arcanes, le Grand Jeu continue, implacable. C'est désormais l'heure de la confrontation entre le Croupier et Matthias notre héros... Mais ce combat n'était-il pas dès le départ anticipé par les stratèges de l'Organisation ? La Complainte des Arcanes débute dans la canicule de 2003 pour s'achever à la saison des vendanges, Tempérance oblige. Dans une France à l'agonie, écrasée par la chaleur, angoissée par les mutations profondes de la mondialisation et du libéralisme, l'Organisation semble avoir trouvé un terrain de jeu propice à ses terribles manoeuvres. Sous l'égide de Clint Baskerville, elle a choisi les victimes qui incarneront cette fois -ci les sept arcanes du savoir (la Justice, l'Ermite, la Roue de Fortune, la Force, le Pendu, XIII, Tempérance). Mais alors que le Croupier exécute ses premiers contrats, avec des états d'âme croissants - incarnet- il vraiment l'Arcane XIII ? -, de nouveaux acteurs semblent entrer dans le jeu. Dans la discrétion d'étranges propriétés provençales, les meurtres se multiplient, les Alpilles de Nostradamus comme le Marseille des maîtres cartiers deviennent un sanglant champ de bataille. Au coeur de notre vie quotidienne, les protagonistes se livrent une guerre sans merci, échos lointains de faits divers mille fois connus et répétés, happenings soigneusement orchestrés, miroirs à peine déformants tendus à la foule des anonymes que nous sommes. De trahisons en coups de théâtre, le plan machiavélique de l'Organisation ne laissera pas indemnes Matthias et ses compagnons. Le petit groupe, ballotté par des forces qui le dépassent, devra payer le prix fort pour rester à la table de jeu, et il aura besoin de l'intervention de nouveaux alliés pour éviter une défaite totale.

  • Au nord ouest de l'Ecosse, sur le bord abrité du Loch Broom, se trouve un port de pêche perdu, protégé du vent du large et du bruit des vagues. Etienne Mouzon, qui a décidé d'oublier le passé, habite là depuis des lustres et ne manque pas, chaque matin, d'aller saluer les phoques, véritables maîtres des lieux. Un jour apparaît dans ce désert marin, Judith, dont notre baroudeur va tomber amoureux. Très vite, Etienne soupçonne la jeune femme de chercher quelque chose. Au cours d'une expédition en solitaire sur une île voisine, en effet, Judith trouve la mort. A Paris, une semi-remorque à l'enseigne de MacLeod fonce sur le périphérique. Le chauffeur essaie de rattraper le temps perdu et ne voit pas un SDF complètement ivre qui a décidé de traverser là. Tout bascule. Le camion frigorifique perd son contenu qui se répand sur la chaussée. Des kilos et des kilos de cocaïne. Le même jour, le mari de Judith vient rendre visite à Etienne Mouzon. Lui explique que sa femme a été assassinée. Et lui demande de l'aider à la venger. Près du camion éventré, un autre clochard qui a vu toute la scène, profite de l'aubaine. Il emporte avec lui vingt six sacs de came. Très vite, l'affaire éclate au grand jour. Commence alors le voyage semé d'embûches des deux héros de ce polar au rythme lent et à l'écriture fine et soignée. Voyage qui les emmènera à Paris, dans les milieux de la drogue. Les règlements de compte et les poursuites sont au rendez-vous. Et comme personne n'est « pur » dans cette affaire, tout finira étrangement, sur un chemin perdu, dans des hauteurs pleines de brumes.

    Gilles Verdet habite Paris. A publié en 2004 Une arrière-saison en enfer, Série noire.

  • Ténèbres et sang

    Rosto A W

    Troisième volet de la série des " Rosto " - agent secret de l'organisation clandestine " Lacédémone " - qui, cette fois-ci, mène l'enquête sur des disparitions et des assassinats d'enfants. Un suspense allant crescendo, des intrigues croisées, des points de vue multiples : un récit efficace qui maintient le lecteur en haleine.

  • La rivière des disparues Nouv.

    Kensington, Philadelphie. Dans ce quartier gangréné par la drogue se croisent deux soeurs autrefois inséparables.
    Aujourd'hui, tout les oppose. Mickey, l'aînée, la protectrice, a rejoint la police. Kacey a sombré dans la drogue et se prostitue pour acheter des opioïdes.
    Quand Kacey disparaît à nouveau, alors qu'une série de meurtres fait rage dans le quartier, Mickey n'a plus qu'une obsession : retrouver le coupable, et sa soeur, avant qu'il ne soit trop tard.

  • Bakschisch

    Esmahan Aykol

    Kathy Hirschel, immigrée allemande, tient une librairie spécialisée dans le polar, dans un quartier très animé d'Istanbul : Koulédibi.
    La quarantaine passée, elle se désespère de sa morne existence et décide alors de se séparer de son petit ami Selim et de son appartement. Elle préfère partir en quête d'un nouveau logement et rencontre pour ce faire un fonctionnaire corrompu qui lui propose quelques appartements. Celui de son choix, situé dans une superbe résidence, est pour le moment squatté par Osmane, un chef de la mafia des parkings.
    Elle tente de s'introduire dans l'appartement promis et de forcer le passage. En vain. Ce qui lui vaut quelques échanges houleux avec ledit squatter. Le lendemain, ce dernier est retrouvé mort, d'une balle dans la jambe (dans la jambe ? Oui, bizarrement !). Désignée comme la coupable idéale au titre de son altercation avec la victime la veille au soir, elle est arrêtée, interrogée et finalement relâchée, faute de preuves.
    Elle entend cependant mener l'enquête et prouver son innocence aux membres de la famille d'Osmane, qui aimeraient venger la mémoire de leur frère, de leur fils. Survient alors un autre meurtre, dans un immeuble voisin de sa librairie : celui d'une vieille dame éviscérée pour quelques bracelets en fer-blanc. Mais qui sont les auteurs de ces deux crimes, sans lien apparent ? C'est ce que Kathy va s'appliquer à découvrir.

  • L'auteur William C. Gordon a étudié la littérature anglaise à Berkeley. Avocat,
    il a été pendant plus de trente ans un porte-parole actif de la communauté
    hispanique de Californie. Il a toujours aimé la photographie et toutes formes
    d'expression artistique. S'inspirant d'un article de presse, il a écrit son
    premier livre, Les Jarres chinoises, en 2002, d'abord publié en Espagne sous le
    titre Duelo in Chinatown, puis aux États-Unis, en Allemagne, en Pologne, en
    Roumanie, au Brésil et aux Pays-Bas. Le livre San Francisco, début des années
    1960. Reginald Rockwood III est emporté par un tram roulant à pleine vitesse.
    Une de ses connaissances, Samuel, habitué comme lui du Camelot, bar miteux des
    quartiers chics de San Francisco, s'aperçoit vite que cette mort n'a rien
    d'accidentel. Journaliste en quête du scoop qui lancera enfin sa carrière, il
    découvre que cet élégant, toujours tiré à quatre épingles, n'a en réalité ni
    famille ni fortune ni amis. Juste un cagibi pour dormir et un job de gardien de
    nuit dans une imprimerie. Samuel demande l'aide de son ami Charles, assistant
    du procureur général, pour résoudre cette étrange affaire, mais ce dernier est
    absorbé par un gros dossier : un trafic d'oeuvres d'art en provenance de la
    Chine communiste. Les deux hommes écument ensemble les ruelles de Chinatown.
    Dans la boutique de monsieur Song, où des jarres chinoises entreposées çà et là
    renferment les secrets des habitants du quartier, ils trouveront la clé de
    toutes ces énigmes. Comment et pourquoi Rockwood est-il mort ? Et qui se cache
    derrière les deux meurtres perpétrés depuis le début de la ténébreuse affaire ?
    Une plongée dans les mondes qui cohabitent à San Francisco, où l'envers du rêve
    californien se révèle dans un va-et-vient incessant entre les lumières de la
    baie et les jeux d'ombre de Chinatown. PAGE 1

  • L'auteur Né à Paris en 1943, Jean-Pierre Bonnefoy, docteur en électronique et
    en informatique, est un spécialiste en interprétation d'images et en
    intelligence artificielle. En 1983,il participe à la création de l'université
    de La Rochelle puis rejoint en 1999 l'université de la Polynésie française.
    Passionné par la navigation à voile, la cosmologie et les questions-clés de
    notre époque, il s'attelle à la rédaction de sa trilogie, Polynesia. Le livre
    La trilogie Polynesia, hymne à la Polynésie, à ses mythes et à sa magie,
    s'étend sur trois époques : le passé rude des anciens à la conquête du grand
    Océan, le présent schizophrène d'Alpha et de son compagnon naviguant autour du
    Pacifique et le futur 51e siècle perdu dans les immensités galactiques et sa
    terrifiante emprise technologique. Elle débute avec Les Mystères du temps, et
    se poursuit avec L'Invasion des formes et Le Pouvoir des signes. Bonnefoy
    perpétue la symbiose entre les mythes polynésiens et les expérimentations des
    hommes du futur, dans une quête qui n'est pas sans rapport avec ses recherches
    sur les formes et les signes fondateurs des Marquises ou de l'île de Pâques. Il
    y a 2000 ans, après un tsunami dévastateur, à bord d'une pirogue double
    océanienne, Ta'aroa, guidé par les dieux, engage son peuple dans une aventure
    éprouvante mais éternelle : découvrir une île incertaine, perdue sur le plus
    grand océan de le terre. La terre espérée existe-t-elle ? De nos jours, Alpha
    et son compagnon voguent sur le Toa marama, leur voilier. Ils partent de Tahiti
    pour la mythique Bora Bora. Mais arrivés si près du but, à Tahaa, l'île
    vanille, ils changent soudainement d'objectif. Pour quelle raison font-ils cap
    sur Apataki, un atoll perdu de l'archipel des Tuamotu ? Au 51e siècle, les
    humains vivent à bord de vaisseaux stellaires qui ont essaimé par milliers dans
    la galaxie. La Terre a-t-elle seulement existé ? AngKor, Agent Communicateur,
    passe sa vie à transporter des informations entres les navires spatiaux de la
    Confédération. Il est passionné par les objets rares et anciens : des livres.
    Lors d'une mission qui l'amène à voyager entre les Nuages du Taureau et du
    Cygne, entre Orion et Centaure Croix, il plonge dans les lointains souvenirs de
    ses ancêtres et fait une découverte extraordinaire. L'avenir de l'espèce
    humaine en dépendrait. Passé, Présent, Futur... Quelles surprises ces trois
    maîtres du Temps réservent -ils ? Comme Ta'aroa et AngKor, séparés par plus de
    cinq mille ans et par plusieurs centaines d'années-lumière, finiront-ils par se
    rejoindre ? Alpha pourrait-elle se perdre dans une mémoire qui n'est pas la
    sienne ?

  • Morceaux

    Roger Puyravau

    Que voyons-nous ? Une jeune femme en fuite qu'un automobiliste nommé Alvar manque de renverser. Lui, est sur les traces des assassins de sa soeur. Des hommes l'ont tro nçonnée devant une caméra. C'est le métier de Mareil, un trafiquant possédant plusieurs sex-shops dans lesquels il écoule les snuff movies qu'il produit à la chaîne. Les snuff movies, ce sont ces films où l'on voit les actrices torturées, violées, puis tuées. L'homme, parti de rien, possède maintenant un empire du porno qui lui sert de couverture afin de commercer, entre autres, avec un certain Sissoko. Ce dernier est un intrigant, gourou d'une secte africaine qui, lors de ses rassemblements, pousse ses adeptes à consommer de la chair humaine. Leurs intérêts sont donc complémentaires : Mareil écoule les cadavres que ses activités produisent et Sissoko se fournit en matériau humain pour alimenter ses orgies cannibales. Tandis qu'Alvar mène l'enquête, d'autres personnages s'agitent autour du pouvoir mortifère de l'image. Il en est ainsi du célèbre peintre Morgen, dont les toiles sanglantes suscitent l'éloge de la critique et participent de la fascination contemporaine pour le démantèlement.

empty