Armancon

  • Noire mémoire

    Loïc Le Goff

    • Armancon
    • 15 Novembre 2017

    Dans le petit bourg tranquille de Bigny, en Nivernais, on croit ou l'on voudrait croire que le vol d'oeuvres sacrées est la cause de la mort de l'abbé Thévot, mais la personnalité du prêtre ouvre aussi la porte à d'autres hypothèses, d'autres mystères. Son frère David, policier lyonnais, va peu à peu les découvrir tout en se confrontant à la fois aux ruptures du passé et à la réalité humaine d'une société rurale actuelle. Commentant Rouge Campagne, le premier roman de Loïc Le Goff, Gérard Gautier, son éditeur, disait : « ...Il faut bien des morts pour parler des vivants. » Il pourrait sans doute réitérer ses propos pour ce nouveau récit.

  • Depuis plusieurs années, Gabrielle Tizedon, historienne au musée du Louvre, recherche inlassablement une série de dessins réalisés par Léonard de Vinci au début du XVIe siècle, considérés par tous comme perdus.
    Sur le point d'abandonner sa quête faute de nouvelles pistes à explorer, la jeune femme devenue dépressive et solitaire, croise par hasard la route de Nicolas.
    L'incroyable récit qu'elle lui confie débute par la découverte dans une vieille chapelle de Pommard d'un manuscrit rédigé en 1519 par un certain Roland de Dinteville, descendant du chancelier Rolin.
    Fasciné par l'historienne autant que par sa confession, Nicolas décide de mettre par écrit les aventures de celle-ci en parallèle avec les passages traduits du manuscrit, révélant de bien étranges similitudes, à cinq siècles d'écart, dans les destins de Roland et Gabrielle.
    De manipulations en fausses pistes qui se répondent à travers les siècles, le chemin sera long et périlleux avant de pouvoir soulever un coin du voile du mystère.
    Une aventure passionnante, au coeur de la Bourgogne viticole, où la rigueur historique se mêle avec bonheur à la fiction.

  • Gabrielle Tizedon n'est pas femme à abandonner aussi facilement une traque débutée voilà de nombreuses années : celle des inestimables cartons de La Bataille d'Anghiari de Léonard de Vinci, prétendument détruits depuis des siècles...
    Mais l'historienne, bientôt épaulée par Chris et Nicolas, ses plus fidèles amis, n'a jamais cru à cette théorie et elle est plus que jamais persuadée, après la découverte du manuscrit de Pommard, que les précieux dessins existent bien. L'inébranlable obstination de Gabrielle va finir par payer. De nouvelles pistes la conduiront de Florence à Amsterdam et Milan, la ramenant à la Bourgogne, où les descendants de Roland de Dinteville semblent avoir oeuvré à la préservation de l'extraordinaire patrimoine laissé par le Vinci. Et si l'enquête autour des cartons de La Bataille d'Anghiari ne faisait que débuter ?
    Avec l'habileté qui a fait le succès de L'Énigme du manuscrit de Pommard, Pierre-Yves Denizot entraîne le lecteur et les héros du Florentin de Beaune dans cette quête éperdue qui, poussant chacun dans ses ultimes retranchements, les conduira à la vérité.

  • Hubert Verneret, pour son huitième roman historique concernant le Nivernais, a, une nouvelle fois, mis en scène des femmes de caractère. Après Mahaut de Courtenay, Marie de la Grange d'Arquien et Jeanne Baret, voici Rose Babaud de la Chaussade, devenue comtesse de Berthier Bizy et Louise de Las devenue marquise du Bourg de Bozas. Ces deux femmes, qui durent assurer, pendant la Révolution, la direction de leurs importantes forges familiales, nous racontent toutes les difficultés qu'elles eurent à surmonter. En même temps, elles nous font découvrir les jours de cauchemar que vécurent les Nivernais en passant de la royauté à l'Empire ; et notamment pendant la " dictature " de Fouché dans notre région. Les forges de la Chaussade à Guérigny et celles d'Imphy doivent beaucoup à Rose et Louise !

  • La dispersion d'organes humains aux quatre coins de Dijon est-elle l'oeuvre d'un déséquilibré qui frappe en dehors de toute logique, ou celle d'un maître du jeu de rôle qui sème des indices macabres dans un but connu de lui seul ? Une course contre la mort est imposée à l'inspecteur Arthur Vaillant, qui se débat avec les pressions de sa hiérarchie, une presse agressive, une cité au bord de la psychose et une vie privée passablement complexe. La diversité et l'humanité des personnages donnent une réelle épaisseur à ce roman haletant, où l'on découvre Dijon... autrement !

empty