Agnes Vienot

  • Château de versailles, mai 1683.
    La mode est aux jardins. louis xiv raffole des légumes primeurs : asperges, petits pois, melons... la quintinie, directeur des jardins fruitiers et potagers royaux, en détient les secrets. au potager du roy, puis chez un maraîcher du quartier de pincourt à paris, des champs de melons sont vandalisés, des jardiniers assassinés. l'existence d'un complot ne fait aucun doute. benjamin savoisy - premier garçon-jardinier du potager - mène l'enquête dans les coulisses de versailles où officient cuisiniers et maîtres d'hôtel.
    Elle l'entraînera jusqu'en hollande, grande puissance coloniale réputée pour son commerce. saura-t-il faire face aux manoeuvres de séduction et aux traîtrises qui vont émailler son chemin ? quatrième tome des aventures de la famille savoisy, meurtres au potager du roy poursuit l'histoire de la gastronomie. il dévoile la révolution culinaire française en marche : les mélanges sucrés-salés sont abandonnés et les herbes potagères remplacent les épices ; le beurre et la crème apparaissent dans les sauces ; les fruits et les légumes jusqu'alors décriés font fureur.
    Ce roman historique fourmille d'informations sur la vie quotidienne, les fêtes et soupers de la cour, l'art de manger au xviie siècle en europe. il met en scène de grands cuisiniers, des jardiniers de génie comme la quintinie et bonnefons, des botanistes ou des hommes de science : tournefort, john evelyn, denis papin...


  • an de grâce 1556 : françois, étudiant en médecine à montpellier n'a qu'une idée en tête : devenir cuisinier.
    aux dissections, il préfère l'étude du safran, cardamome, gingembre, macis et autre maniguette sous la houlette de l'apothicaire laurent catalan. mais une série de morts suspectes sème le trouble dans la ville. un mystérieux breuvage distribué par un apothicaire ambulant en est la cause. laurent catalan, en raison de ses origines juives et de ses sympathies pour les protestants, est accusé de complicité et jeté en prison.
    françois et son ami félix mènent l'enquête. elle les conduit à bologne sur la piste de dangereuses plantes récemment arrivées des amériques. en chemin, ils échappent à des guet-apens, rencontrent les plus grands savants de l'europe de la renaissance et connaissent l'amour. parviendront-ils à sauver catalan et à faire triompher la vérité scientifique ? et françois sera-t-il heureux avec anicette ? assorti d'un guide de la tomate, meurtres à la pomme d'or propose un carnet de recettes de la renaissance.


  • Cette premire intgrale des romans noirs et gastronomiques reprend les trois premiers titres de Michle Barrire parus respectivement en 2006 et dbut 2007.

    Du Moyen-ge la Renaissance, ce volume dvoile les principes de la cuisine mdivale - pice, acidule et franaise qui, la Renaissance, - toujours pice et sucre-sale, deviendra abondante, subtile et italienne.

    La saga Savoisy nous plonge au cur du Paris du Moyen-ge jusqu' la cour de Charles VI, o officie le clbre cuisinier Taillevent. Franois Savoisy, tudiant en mdecine Montpellier nous entrane jusqu'en Italie quand il devient le secrtaire de Scappi (dit Platine), le cuisinier du pape au Vatican.

    Par le prisme de la gastronomie, ces romans racontent bien entendu les produits nouveaux (l'usage des amandes broyes ou du verjus dans les sauces au Moyen-ge, les lgumes trs priss en Italie ou l'apparition timide du beurre la Renaissance ...), les techniques et les manires la cour ; mettent l'eau la bouche par des recettes dtailles et accessibles au lecteur d'aujourd'hui : dariole (Taillevent) ; vin d'hypocras ; tarte de fruits secs dite pizza de naples (Scappi), crme de fenouil (Scappi)..., et au-del des rencontres et des voyages, brossent le tableau d'un patrimoine culturel europen en mouvement.



  • Après le Moyen Âge (Souper mortel aux étuves), la Renaissance (Meurtres à la pomme d'or, Natures mortes au Vatican) et le siècle des Lumières (Meurtres au potager du Roy), Michèle Barrière nous entraîne sur les pas du grand roi Louis XIV jusqu'à sa mort où débute cette courte période (1715-1723) qu'est la Régence. Le régent, Philippe II d'Orléans, organisait régulièrement au Palais Royal des soupers "fins"... C'est que la révolution culinaire française est en marche : mode des jardins, passion pour les fruits et légumes jusqu'alors décriés, arrivée en France de la pomme de terre et engouement pour les eaux parfumées, liqueurs, boissons glacées et vins blancs et rosés pétillants (invention d'un certain Dom Pérignon...).

  • Dans un petit village gascon, à l'orée de la forêt landaise, les " papés " meurent les uns après les autres.
    Paul Rouncats - le curé de Villenac -, plus souvent devant ses fourneaux que dans sa sacristie, est aussi l'un des premiers sur les lieux de ces étranges décès. Et comme " la table vaut bien le prie-Dieu ", notre curé de campagne nourrit ses soupçons de cèpes farcis au foie gras, d'artichauts aux trompettes et aux fèves arrosés d'un vieux Buzet. Avec la complicité de deux jeunes ouailles, il chemine sur les sentiers du passé et fouille avec obstination dans les secrets des Villcnacquois.
    La mère Téoulère, la tireuse de cartes-éventreuse de crapauds, n'avait-elle pas prédit " des morts, encore des morts " ? L'homme de Dieu, fort en gueule, découvrira-t-il le secret de ces disparitions en série ? Drôle, impertinent, gouailleur, savoureux comme les 20 recettes de Paul Rouncats, Ravigote, arsenic et vieilles soutanes est le premier volume des aventures de notre curé de campagne.

  • Immersion en plein Rome, automne 1570. Un voyage au coeur des mille recettes du cuisinier du pape Bartolomeo Scappi, plus délicieuses les unes que les autres : tourte aux asperges, pizza à la napolitaine, crème à la hongroise...

    Voyage alors au coeur de la convoitise, de l'envie, du chantage et des enlèvements obscurs : le peintre Arcimboldo est enlevé, une fête amoureuse tourne mal, le héros et assistant de Scappi, François Savoisy devient l'objet de toutes les attentions d'un vieux cardinal collectionneur d'art alors qu'il profite de la nouvelle maniera italienne avec ses amis poètes comme Torquato Tasso.

    Des fêtes somptueuses données par les prélats et mécènes où l'on se passionne pour l'Antiquité et les fouilles archéologiques, la pensée humaniste et. le vin de Frascati, nous sommes transportés jusqu'à Naples après avoir déchiffré un mystérieux message laissé par Arcimboldo.

    On découvre les olives de Gaeta, la mozzarella de bufflonne, les citrons de Sorrente...

    Un tourbillon de saveurs et de suspense où une seule question persiste : un cuisinier du pape a-t-il la moindre chance d'y survivre ?

empty