Aethalides

  • Un enfant disparaît dans un quartier tranquille. Un quartier où l'on se croise sans se voir, sans jamais se rencontrer, où l'on s'observe, parfois. Routine quotidienne, blessures camouflées, il ne se passe rien d'habitude, ou alors pas grand-chose. Qui sont-ils vraiment ceux qui habitent là ? Qui ont vu quelque chose mais ne le diront pas ou bien qui n'ont rien vu alors qu'ils auraient dû, qui disent n'importe quoi pourvu qu'on les écoute. Il y a la vieille qui passe sa journée à la fenêtre, en face, et le voisin reclus ; il y a la voisine et le garçon, celui qui ne dit jamais rien, et il y a le livreur qui passe...
    Qui sont-ils ceux qui cherchent à comprendre, à retrouver l'enfant ? Les flics, les journalistes, qui posent des questions parce que c'est leur travail, mais qui ne trouvent rien - qui pensent à autre chose, parfois... Leur seul point commun, à tous, c'est l'enfant disparu. Quel est son nom, déjà ? Un seul est le coupable, c'est vrai, les autres sont innocents. Mais le sont-ils vraiment ?

  • Si Nietzsche se proposait de « philosopher avec un marteau », ces Vingt Leçons de philosophie par le meurtre ensaignent comment le faire avec une hache, un lacet de chaussure, des champignons ou une boule de pétanque.
    Autant de meurtres, autant de leçons buissonnières où l'on croise Descartes à sa fenêtre, Heidegger tuant le temps dans une gare, Wittgenstein en pèlerin à Lourdes, et Aristote lui-même, éberlué devant une langouste, renouvelant « l'étonnement que les choses soient ce qu'elles sont ».
    Jérôme Delclos nous livre avec férocité et tendresse la méthode progressive pour devenir l'assassin des préjugés, de la bêtise et de la morosité, afin que chacun puisse se présenter dignement dans le monde selon la devise explosive : « Je ne suis pas un homme, je suis de la dynamite. »

empty