• Un jour de juillet, Jonas essaie en vain de joindre sa petite amie, de lire le journal, d'écouter la radio, de prendre un bus. Dans les rues désertes de Vienne, il finit par se rendre compte qu'il n'y a plus ni humain, ni animal, que durant la nuit toute vie a disparu de la surface de la Terre. A quelle catastrophe a-t-il échappé ? Et que faire lorsqu'on est absolument seul au monde ?

  • Jonas, touriste de l'extrême, se joint à une expédition qui doit le mener sur le toit du monde. Les conditions extrêmes de cette ascension, où chaque étape accentue le manque d'oxygène et le risque de chutes, le plongent dans ses souvenirs : son enfance sauvage avec son ami Werner, le petit-fils d'un mafieux ;
    Le destin tragique de son frère jumeau Mike, déficient mental depuis sa naissance ;
    Ses innombrables voyages à travers le monde pour trouver un sens à la vie ; sa rencontre avec Marie, l'amour de sa vie. Glavinic fait du récit de la vie de Jonas un livre profondément troublant et débordant d'énergie. Le bizarre y devient la normalité et les idées toutes faites sur le sens de la vie ne cessent d'être démenties jusqu'à ce qu'il ne reste plus à la fin qu'un insatiable appétit de vivre.

  • Jonas ist Tourist in einer Todeszone, er nimmt an einer Expedition zum Gipfel des Mount Everest teil. Während des qualvollen Aufstiegs hängt er seinen Erinnerungen nach. An seine wilde Kindheit, an das grausame Schicksal seines Bruders Mike, an seine endlosen Reisen nach Havanna, Tokio, Jerusalem und Oslo. Und schließlich an die magische Begegnung mit Marie, seiner großen Liebe, die sein ganzes Leben verändert hat. Thomas Glavinics Roman ist eine Expedition ins Ungewisse - ein unvergleichliches Buch, packend und verstörend zugleich, von einer enormen Suggestivkraft. Und ein Buch der Liebe.

  • Partie remise

    Thomas Glavinic

    • Pauvert
    • 14 Mars 2001

    Durant l'hiver 1910 a lieu le championnat du monde d'échecs.
    Deux hommes vont s'affronter en dix longues parties. Carl Haffner, le challenger, doit obligatoirement obtenir une victoire de plus qu'Emmanuel Lasker, le champion du monde, s'il veut lui ravir son titre. Tout oppose les deux hommes: Lasker, véritable " tueur ", est célèbre pour ses attaques audacieuses, son caractère violent. Haffner, digne représentant de l'école de Vienne, est au contraire le grand maître des stratégies défensives.
    Il joue tranquillement modestement. Les quatre premières parties se terminent sur un ex-aequo. Haffner gagne la cinquième. Les quatre suivantes s'achèvent encore sur une égalité entre les joueurs. La dixième est donc décisive. Si le prétendant au titre se contente d'égaliser une fois de plus, il devient le nouveau champion du monde. Mais alors que tous considèrent sa victoire comme certaine, Haffner décide de remporter cette dernière partie.
    Il force sa nature, attaque pour la première fois de sa vie et ce faisant, il perd.
    Métaphore des rapports de pouvoir, de maîtrise et de servitude entre les hommes, ce roman nous conte le destin d'un génie des échecs qui refuse de vaincre.

empty