• Sartre est l'homme de l'avant-guerre. L'homme de tous les combats. « Poulou », l'enfant pourri gâté par sa mère, est resté accroché aux basques des femmes de sa naissance à sa mort. Lorsqu'il rencontre Simone de Beauvoir, dans sa piaule de la cité universitaire, Sartre la trouve remarquable. Il dit d'elle qu'elle a « le genre de visage qui l'attire ». Des bancs de normal jusqu'à la fin, Sartre et Simone se sont accompagnés mutuellement dans une romance libre et sans institution. Mais pour Sartre, « la grande affaire (...) fut d'aimer et d'être aimé », avant tout. Alors, il y a eu les jeunes et les moins jeunes, Olga, Wanda, Dolorès, Michelle, Evelyne, Lena, Arlette... Paradoxalement, Sartre méprise les femmes pour s'être données. Il est un homme de contradictions, féministe et machiste, manipulateur et transparent, qui tient le sexe en horreur aussi bien qu'il le recherche. Comment ce « petit homme » qui rêvait de devenir le plus grand écrivain du monde, d'abord médiocre professeur de philosophie dans un lycée de province, fut-il hissé au rang de nouvel intellectuel et quel rôle le Deuxième sexe a t-il joué dans sa vie ?

empty