• Imaginez un Moscovite, Ilya Korolenko, la quarantaine, tueur à gages. Une brute ? Pas exactement : un «killer» poète, dont le cerveau voit jaillir des poésies quand il a le doigt sur la gâchette. C'est au nom d'une grande et noble cause qu'il brûlerait de tuer. Or, la démolition par des promoteurs immobiliers rapaces d'une vieille et fascinante demeure moscovite le met hors de lui.
    Korolenko vous emmène, vous promène dans un Prague étrange et lunaire. Il y fait la rencontre d'un jeune Américaine altermondialiste,  lle d'un magnat véreux qui tente de commanditer à Korolenko un double assassinat à Moscou.
    Pavel Pepperstein, fait subrepticement basculer son aventure policière, déjà peu ordinaire, dans une fantastique Nuit des Dieux slaves, qui s'achèvera par l'irrésistible ascension du héros au-dessus de la Cité aux toits d'or...

  • Pour Pavel Pepperstein, Prague revêt un caractère sentimental. Il y arrive à l'âge de quatorze ans et se sent « immédiatement frappé par la beauté et le mystère de cette incroyable ville », alors moins sophistiquée et touristique. Pavel Pepperstein adoube les différents quartiers de la ville, qu'ils soient très fréquentés ou désertés. D'une plume acérée, il relate ces endroits, avant d'en faire éclore des aquarelles dont il privilégie les tons vifs et purs. T oujours engagé, Pavel Pepperstein peut y incérer des objets référant aux instruments du pouvoir ou des figures géométriques symbolisant le Suprématisme Russe des années d'avant la Révolution soviétique.

empty