• Un thriller historique sur fond du Berlin des années 1930, de la montée du nazisme, de Seconde Guerre mondiale, de la chasse aux nazis et d'une jeune et brillante généalogiste...

  • Alors que l?Europe se prépare à la guerre, le lieutenant Dimitri Malkine a pour mission de se rendre à Paris pour organiser la visite du président Poincaré en Russie. Profitant de l?occasion, l?impératrice de Russie lui confie secrètement un superbe bijou, destiné à sa s?ur la reine Alexandra, qui se trouve à Londres. Celle-ci, touchée de l?attention, souhaite rendre la pareille à sa s?ur, en lui offrant un ?uf de Fabergé assez spécial, qui s?ouvre à l?aide une petite clé.
    C?est encore une fois le lieutenant Malkine qui est chargé de le livrer, mais avant même de pouvoir emprunter le chemin du retour à Saint-Pétersbourg, celui-ci se trouve pris dans ce qui deviendra l?un des conflits les plus sanglants de l?histoire de l?humanité. Mobilisé, il prend part aux batailles et, même s?il place le bijou royal en sécurité, il finit par le perdre, trahi par une femme dont il s?était épris.
    Il faudra attendre plus de 70 ans pour que Camille, généalogiste successorale bordelaise, retrouve sa trace pour le compte de sa cliente, Madame de Limeuil. L?objet, d?une valeur inestimable, suscite toutefois bien des convoitises?

  • Le canal des Deux-Mers, devenu canal du Midi sous la Révolution, est l'oeuvre d'un homme de génie : Pierre-Paul Riquet. C'est pourtant durant les dernières années de sa vie qu'il s'attela à cet incroyable chantier. Né à Béziers en 1609, il entra dans l'administration de la gabelle royale jusqu'à devenir fermier général pour le Languedoc et le Roussillon. À 49 ans, il avait acquis une immense fortune. Après avoir habité Castres, Mirepoix, Revel et Toulouse, il acheta le château de Bonrepos. De cet endroit stratégique, il prépara son grand projet : joindre l'Atlantique à la Méditerranée par un canal pour faciliter le commerce en Languedoc et le transport de denrées alimentaires dont le blé et le sel. L'avènement du jeune roi Louis XIV et surtout l'appui de son puissant ministre Colbert lui fournirent l'opportunité nécessaire à ce qui va devenir, avant Versailles, le plus grand chantier du règne du Roi-Soleil. L'entreprise dura près de 15 ans et nécessita jusqu'à 12 000 ouvriers et ouvrières dans des conditions de travail uniques et novatrices pour l'époque. Mais Riquet se heurta à de nombreuses difficultés financières, techniques et politiques. Lorsqu'il mourut à Toulouse en 1680, épuisé par la maladie et les vicissitudes, il ne restait que quatre kilomètres à creuser et une dette abyssale pour ses héritiers. Le canal des Deux-Mers fut néanmoins inauguré le 19 mai 1681. Il est inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1996.

  • Le canal des Deux-Mers, devenu canal du Midi sous la Révolution, est l'oeuvre d'un homme de génie : Pierre-Paul Riquet. C'est pourtant durant les dernières années de sa vie qu'il s'attela à cet incroyable chantier.

    Né à Béziers en 1609, il entra dans l'administration de la gabelle royale jusqu'à devenir fermier général pour le Languedoc et le Roussillon. À 49 ans, il avait acquis une immense fortune. Après avoir habité Castres, Mirepoix, Revel et Toulouse, il acheta le château de Bonrepos. De cet endroit stratégique, il prépara son grand projet : joindre l'Atlantique à la Méditerranée par un canal pour faciliter le commerce en Languedoc et le transport de denrées alimentaires dont le blé et le sel.

    L'avènement du jeune roi Louis XIV et surtout l'appui de son puissant ministre Colbert lui fournirent l'opportunité nécessaire à ce qui va devenir, avant Versailles, le plus grand chantier du règne du Roi-Soleil. L'entreprise dura près de 15 ans et nécessita jusqu'à 12 000 ouvriers et ouvrières dans des conditions de travail uniques et novatrices pour l'époque. Mais Riquet se heurta à de nombreuses difficultés financières, techniques et politiques. Lorsqu'il mourut à Toulouse en 1680, épuisé par la maladie et les vicissitudes, il ne restait que quatre kilomètres à creuser et une dette abyssale pour ses héritiers. Le canal des Deux-Mers fut néanmoins inauguré le 19 mai 1681.

    Il est inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1996.

empty