• Le commissaire Le Floch, proche de la DGSE, propose à son ami Ludovic de retourner en Russie surveiller le milliardaire Iakoute Lev Nicolaïevitch Abrazov, dit " le chaman ". Ludovic accepte, enthousiaste à l'idée de retrouver le Moscou de ses vingt ans. Or poutine est décidé à s'attaquer aux oligarques qui ont mis la main sur les ressources naturelles du pays. Le chaman, lui, veut prendre ses distances avec Moscou, politique qui l'expose aux foudres du
    Kremlin.
    Bien malgré lui, Ludovic est entraîné dans un jeu trouble, où anciens du KGB, militaires, nouveaux riches, chefs de bandes et ministres corrompus s'affrontent et se trahissent. La situation dégénère et Ludovic est emmené de force chez le chaman, en Yakoutie, province surréaliste du grand nord, où il se demande à quelle sauce il va être mangé.
    Entre douceur bretonne et folie sibérienne, ce premier roman de Marc Ruscart, grand connaisseur de la Russie, dépeint un pays en pleine ébullition, violent, délirant, souvent attachant.

  • Noir desert

    Marc Ruscart

    • Rivages
    • 11 Mai 2011

    Le Turkménistan, c'est le pays d'Ubu roi.
    Son dictateur emblématique, Saparmourad Niazov (récemment disparu), avait su transformer cette République soviétique d'Asie centrale, peu peuplée et relativement tranquille, en décor de science-fiction. Un culte de la personnalité à faire rougir Staline. Un goût du secret à ridiculiser les autorités nord-coréennes. Les maximes et poèmes du Chef à apprendre par coeur, pour remplacer à la fois le credo communiste et le Coran.
    Sa statue en or, qui s'oriente automatiquement pour suivre la course du soleil. Des bâtiments pharaoniques tout en marbre, la plupart du temps vides ou en plein désert. Une police efficace, sur laquelle on peut compter. Et du gaz naturel a foison pour financer tout ça. Naturellement, l'héritier du dictateur emblématique s'est bien gardé de changer quoi que ce soit à ce paradis.Quant aux Occidentaux, ils aiment bien le Turkménistan : des hydrocarbures, de la stabilité, une position géographique unique entre l'Iran, la Russie et l'Afghanistan, une corruption certes importante, mais finalement gérable, un pouvoir certes tyrannique, mais bien disposé envers les multinationales. parmi lesquelles quelques françaises.
    Dans un pays pareil, évidemment, lorsqu'il se produit un crime un peu embarrassant, par exemple un crime qui impliquerait des étrangers, ou qui mettrait en cause les autorités locales, tout ça sur fond de juteux contrats et de rivalités géopolitiques, mieux vaut mener l'enquête avec prudence. Qui pour cela de plus qualifié que le commissaire Le Floch, proche de la DGSE, avec sa longue expérience des bizarreries de l'espace post-soviétique ?Producteur de cinéma, fin connaisseur du monde russophone, Marc Ruscart poursuit dans ce nouveau roman les aventures du commissaire Le Floch, précédent héros de L'Homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours (Rivages/Noir nº 657 , 2007).

  • Douarnenez, une ville rebelle qui swingue, une cité à consommer sans modération. Un bout de terre entre ciel et mer qui cherche un nouveau souffle sans pour cela renier un passé flamboyant qui a, de tout temps, su mêler rêves, voyages et excès. Entre Sein, Nouakchott et Porcupine. Un port de matelots, une ville artiste et bohème qui su séduire Auguste Renoir, Max Jacob, Georges Perros et tant d'autres, anonymes enivrés par les odeurs et les couleurs de sa baie.

  • Inspiré de faits réels et de rencontres, ce récit nous conte l'histoire de Pierre, un Français, agent dormant et insomniaque parti trouver la sérénité loin, très loin au milieu de la steppe. Plein sud. Dans un pays, le Kazakhstan, grand comme cinq fois la France, producteur d'uranium, de gaz et de pétrole. Un pays dirigé d'une main de fer par un autocrate, ex dirigeant soviétique. Qui comprend le jeu trouble que ce pays mène avec la France, ses sociétés, AREVA, Total, ses ambassades et, parfois ses rétros- commission ? Avec la Chine et la Russie ? Entre odeurs d'uranium et bizness, entre passion et combats, entre le Quai, la DGSI et les affaires, grandes et petites, l'auteur nous entraine sur un territoire devenu l'un des centres du monde, un pays que nos hommes d'affaires, les meilleurs et les pires, entrevoient comme un nouvel Eldorado. Un livre brulant d'actualité.
    L'auteur :
    C'est à la cinquantaine que Marc Ruscart décide d'écrire son premier ouvrage, un roman noir.
    Après deux années passées à Moscou et de nombreux voyages en Asie Centrale, (le temps de produire sept longs métrages), cet amoureux du cinéma entre aujourd'hui sur la scène littéraire en frappant un grand coup mêlant politique et aventure, passions et espionnage avec un récit sur les jeux de pouvoir parisiens, ses cabinets ministériels, ses industriels confrontés au monde, contraints de mener des combats lointains mais si proches.
    D'après une histoire vraie.

empty