• Découvrir les sagesses druidiques, c'est se reconnecter à un mode de vie venu du fond des âges et transmis jusqu'à nous par les légendes et les mythes. Les druides ont toujours vénéré la Nature et vivent en harmonie avec elle. Cet art de vivre leur apporte équilibre et sérénité.

    « Soigne les arbres, les fleuves, les animaux malades et l'esprit qui guérit sera sur toi. » À travers des adages emplis de spiritualité, les sagesses druidiques vous invitent à :

    - Vous reconnecter à la Nature et au cycle des saisons en prenant le temps de ressentir les bruissements de la vie.
    - Repenser la place de l'humain dans le Vivant, pour évoluer au contact du monde végétal et animal.
    - Vous apaiser pour trouver calme et confiance.

  • L'Auvergne est le pays des Avernes, l'Avernie, un territoire indépendant au coeur du Massif central, où vivait l'un des plus grands peuples gaulois, du VIIe siècle av. J.C. jusqu'à l'invasion des légions romaines. Jean-Paul Bourre raconte avec ferveur l'épopée des Avernes, depuis les temps mytologiques jusqu'à Vercingétorix, le dernier des rois avernes qui osa défier la puissance de Rome. Une grande fresque, digne du Seigneur des Anneaux ou du Trône de fer.
    Jean-Paul Bourre est né à Royat, dans le pays des Avernes. Poète, essayiste, romancier, homme de radio, attaché à son terroir natal, il se passionne pour les destins d'hommes et considère l'aventure humaine comme une ascèse, une élévation.

  • « Et alors, figurez-vous, ce fut extraordinairement beau. Brusquement surgie, je ne sais d'où, une beauté sacrée était au rendez-vous de la malédiction et de la folie, et, doucement, m'étreignait... » . car Jean Cau était là, ce jeudi 20 décembre 1979 où, en pleine nuit, une équipe de la télévision française sautait le mur nord du cimetière du Père-Lachaise, à la suite de Jean-Paul Bourre et de ses « Témoins de Lucifer ». La « Messe Rouge » aura lieu au fond d'une des cryptes du cimetière, devant les caméras de télévision. Mais le film de cette authentique cérémonie de nécromancie ne passera pas à la télévision. La mairie de Paris en a décidé ainsi. La Messe Rouge est officiellement retirée. Les téléspectateurs ne la verront pas sur les écrans. Dans la presse, Jean-Paul Bourre dénonce les méthodes de la « Nouvelle Inquisition » et réclame le droit à la Beauté, aux grandes solitudes funèbres, à cette quête de l'Impossible, que l'on appelle Romantisme noir.

  • Lorsque Johnny débarque, guitare en bandoulière et pantalon de cuir noir, il a 18 ans, des airs de cow-boy timide, mais déjà derrière lui une enfance de nomade, un mec sans famille, élevé par les femmes de la tribu. Il est dans la vibration James Dean. On l'imagine très bien à l'angle d'une rue du West Side, le col relevé, les pouces dans son jean, la clope au coin des lèvres. C'est comme ça qu'il apparaît sur les photos, dans Cinémonde ou dans Salut les Copains. Un rebelle sans cause. Un prince du rock. Il était pour nous le prince des blousons noirs, l'idole des jeunes d'accord, mais de ceux qui portent des jeans et des boots de cow-boy et foutent la merde dans les concerts et les fêtes foraines, ceux qui écoutent Elvis, Cochran, Les Chaussettes noires, Rocky Volcano, Vince Taylor, Danny Boy et ses Pénitents.

  • Tarzan et moi

    Jean-Paul Bourre

    • Zulma
    • 15 Février 2002

    Depuis son divorce avec Jeanne, Tarzan habite en banlieue parisienne, voit une psy et carbure au Prozac.
    Hanté par le passé - celui que lui a donné Edgar Rice Burroughs -, il ne se reconnaît plus, lutte contre l'amnésie, et cherche à reconquérir son identité. Il s'aventure hors de chez lui, fait d'étranges rencontres, et découvre un monde en perdition ; pollution, massacres, meurtres légalisés... Il ne peut hésiter plus longtemps entre les Assedic et la grande forêt du Kivu. Mais retournera-t-il en Afrique, comme il l'a promis à ses amis captifs du zoo de Vincennes ? Avec humour, tendresse, et une pointe de nostalgie, Jean-Paul Bourre réinvente un Tarzan des temps modernes.

  • Excellent écrivain, Jean-Paul Bourre analyse les grandes traditions des sorcières dans le passé et surtout leur grand retour dans le monde d'aujourd'hui. Il décrit d'abord les temps anciens : Morgane et Viviane, Circé, Isabel Gowdie, les possédés de Loudun, les nuits de sabbat, les messes noires... mais aussi les temps présents.

  • Ca'dario

    Jean-Paul Bourre

    Si les murs de la Ca'Dario pouvaient parler, ils hurleraient.
    Derrière les façades aux couleurs de friandises, la jeune Marietta Barbaro, emmurée, s'est consumée de chagrin, l'historien Rawdon Brown s'est donné la mort face à ses tableaux, Kit Lambert, le manager des Who, s'est perdu dans les fêtes et les drogues... la liste est longue, et sanglante, des propriétaires morts de façon tragique dans ce petit palais penché sur le Grand Canal. Elle faillit s'achever par Woody Allen, si celui-ci, prudent, n'avait au dernier moment renoncé à son achat.
    Amoureux de Venise, Jean-Paul Bourre a exhumé les bibliothèques de la Sérénissime pour raconter, sous la forme d'une enquête, l'histoire fantastique de ce bâtiment maudit, construit au XVe siècle sur un ossuaire et dont la devise, gravée dans le marbre du frontispice, nous dit, en anagramme « Celui qui habitera ces lieux ira à sa ruine ».

  • « Jean-Paul Bourre vient de raconter sa vie. Dans un superbe Guerrier du rêve. Sauf que lui, ce n'est pas la même came. Non, il ne falsifie pas, n'enjolive rien. Comme Dee Dee Ramone, encore une fois. Et il ne s'épargne pas. Il n'a pas cherché à dresser un beau portrait. Flatteur et épargnant les zones d'ombres. Les zones d'ombres, il n'y a que ça dans ce livre. Nulle question de mondanités, aucun name-droping. Non. Juste ce à quoi se résume l'histoire des cinquante dernières années : une quête perpétuelle. Un fil tendu par de romantiques funambules. Qui commence avec le cuir noir des fifties... C'est le coeur qui parle et hurle, et des mythes plus grands que la vie elle-même circulent. Même s'il se trompe. Dans l'absolu. S'il est un absolu. » Patrick Eudeline, Rock & Folk

  • Quels secrets recèle le cours de la Bièvre, cette rivière enterrée au coeur de Paris sous l'église Saint-Médard, ancienne place forte mérovingienne aux origines plus lointaines encore ? Quelle guerre livrent les « mousquetaires » du président François Mitterrand, spécialistes des tables d'écoute et des éliminations discrètes, en recherchant le manuscrit maudit du Serpent rouge ? Luttent-ils contre l'organisation qui a poussé l'Élu du « Château » à procéder au marquage occulte de Paris par des monuments dont la disposition répond au plus dangereux rite d'initiation ? Ministres, aventuriers, journalistes se livrent, entre les sites sacrés de Paris, de Venise ou de la Haute-Égypte, à une course impitoyable pendant que le monarque de la République reçoit à sa cour astrologues, mages et devins dans l'attente d'une réponse des dieux. Jean-Paul Bourre, essayiste et romancier (Guerrier du rêve, Le Crépuscule des dieux, Quand j'étais blouson noir, Voyage au pays d'enfance, Le Temps du loup.), nous donne ici un thriller haletant qui révèle le secret le mieux gardé de l'histoire contemporaine.

  • Regards obliques

    Jean-Paul Bourre

    • Dehache
    • 25 Novembre 2020

    On retrouve ici certaines des interventions de Jean-Paul Bourre sur Facebook durant plusieurs années. C'est un choix sélectif, date après date, une autre forme d'expression où il confie ses réflexions, ses coups de coeur et ses coups de gueule, sur des thèmes aussi divers que la France des années cinquante, le rock des sixties, la perte des terroirs, les dangers de la mondialisation, les funérailles de Johnny Hallyday, la guerre en Croatie, sa découverte des livres et de l'écriture, le mouvement des gilets jaunes, le retour des zombies, l'importance du sapin de Noël, la disparition des éléphants, James Dean et la «Fureur de vivre»...

  • Amour, confiance en soi, succès, bonheur, amitié, courage, maladie, mort, acceptation...

    Ce livre renferme cinq cents «préceptes de vie». Jean-Paul Bourre répond aux multiples interrogations et inquiétudes de la vie moderne. En nous permettant d'affiner notre regard sur les êtres et les choses, il nous invite à la méditation et à la pensée positive. Ces paroles de sagesse sont destinées aux hommes et aux femmes d'aujourd'hui qui refusent l'échec et veulent réussir pleinement leur vie.

  • Quel secret recèle le cours de la Bièvre, cette rivière enterrée au coeur de Paris sous l'église Saint-Médard, ancienne place forte mérovingienne aux origines plus lointaines encore ?
    Quelle guerre livrent les mousquetaires du Président, spécialistes des tables d'écoute et des éliminations discrètes, en recherchant le manuscrit maudit du Serpent rouge ?
    Luttent-ils contre l'organisation qui a poussé l'Élu du Château à procéder au marquage occulte de Paris par des monuments dont la disposition répond au plus dangereux rite d'initiation ?
    Ministres, aventuriers, journalistes se livrent, entre les sites sacrés de Paris, de Venise ou de la Haute-Égypte, à une course impitoyable pendant que le monarque de la République reçoit à sa cour astrologues, mages et devins dans l'attente d'une réponse des Dieux.

  • Le monde de Warcraft

    Jean-Paul Bourre

    • Scali
    • 17 Janvier 2008

    " J'ai passé un an dans l'univers de World of Warcraft. Bien sûr, j'ai plongé dans le chaudron des sorciers. II suffit d'avoir une ligne Internet, et la boîte du jeu avec son emballage mythique : une Elfe de la nuit, plus belle qu'une star de cinéma, et un Nain guerrier, encapuchonné, armé d'un tromblon, tout droit sorti d'un livre de Tolkien. Au dos, les indications du fabricant, véritable invitation au voyage : "Un monde vous attend". World ofWarcraft est le jeu "online" qui permet à plusieurs milliers de joueurs d'être ensemble dans un même univers virtuel, avec leurs émotions, leurs désirs, leurs choix personnels. Une deuxième vie. Un véritable monde parallèle, concocté en 1995 par les petits génies de la firme américaine Blizzard. Aussitôt c'est l'emballement. Plusieurs millions de connectés dans le monde. Des types, jeunes ou moins jeunes, qui passent des jours et des nuits sans quitter l'écran de l'ordinateur. Et les psychologues entrent dans la danse, s'interrogent sur le pouvoir de fascination du jeu. On dit qu'à haute dose il a le pouvoir de déconnecter les gens du réel. Après avoir plongé dans World of Warcraft difficile de revenir dans la grisaille de tous les jours. A la question "vous n'avez pas peur de ne jamais décrocher du jeu ?", l'un de ces joueurs accros qu'on appelle des "no life" répondit :"Pourquoi revenir ?"

  • Rvle l'importance des colonies celto-nordiques installes sur les terres de la Bible avant la venue du Christ, et leur influence sur les textes bibliques.

  • On le croit assagi comme un vieux lion qui ronronne et lèche ses plaies en silence.
    Mais johnny - il est permis de le croire - est toujours le même que ce gamin qui resquillait sur les auto tamponneuses, se bastonnait square de la trinité, et qui volait des disques de son héros gene vincent à son copain eddy mitchell... la mauvaise graine, le sirop de rue, cela ne peut s'oublier. et jean-paul bourre a plongé dans le gouffre. là ou dorment les hantises, les désirs. et raconte tout.
    Sexe, drogue et rock and roll ? on dirait que johnny savait tout de ces mots... avant même qu'ils soient inventés.

empty