• « Carréra, sale crevure, j'aurai ta peau, j'en fais le serment ! Une dame d'un certain âge qui passait à côté lui lança un regard désapprobateur. Sans doute n'appréciait-elle pas ce genre de langage. L'homme la fixa de son regard mauvais et lui cracha de sa voix rocailleuse : Ne force pas ton destin, la vieille, ta dernière heure est proche, ne m'oblige pas à précipiter les choses. La vieille dame ne demanda pas son reste, accéléra le pas pour s'éloigner le plus vite possible de cet être abject. Il avait l'âme tellement noire, qu'elle crut, un instant, qu'il était l'incarnation de Satan en personne et qu'il venait la chercher ». Richard Carréra, ex-commissaire à la Crim', après son éviction de la police, coule aujourd'hui des jours paisibles grâce à ses deux nouvelles casquettes d'écrivain de polar et de détective privé. La provocation d'un tueur en série, quelques déboires avec la mafia russe ainsi que des cadavres qui commencent à pleuvoir vont obliger l'ancien profiler à sortir de sa quiétude et à reprendre du service. Un puzzle macabre dont il est la cible principale va le plonger dans l'oeil du cyclone...

  • Deux jeunes béarnais nés au coeur de la vallée d'Ossau, Sybil Lécuyer et Thomas Salinas, liés par une amitié indéfectible et promis à finir leur vie ensemble, vont voir leurs parcours prendre des chemins différents à la suite d'un évènement tragique touchant la jeune fille. Vingt-quatre ans plus tard, leurs chemins vont se croiser à nouveau, elle, gendarme en poste à Laruns, et lui tireur d'élite au 1er RPIMA de Bayonne et dont le père, berger dans la vallée d'Ossau, vient subitement de disparaître dans des circonstances mystérieuses.
    Un tueur en série en cavale, des prédateurs génétiquement modifiés introduits illégalement dans la vallée, un promoteur immobilier, en cheville avec la mafia russe, avec l'ambition de construire un grand complexe hôtelier au coeur de la vallée d'Ossau : autant de paramètres qui vont déclencher une série d'évènements tragiques dans ce lieu majestueux, habituellement si paisible.
    L'action se déroule principalement en hiver, lorsque la vallée s'est parée de sa robe de mariée et que les rudes conditions climatiques peuvent vite devenir un piège mortel pour ceux qui s'y aventurent.
    Au milieu de cette tourmente, qui s'en sortira indemne ? Sybil et Thomas finiront-ils par se retrouver ?

  • À l'aube du IIIe millénaire, pour le jubilé de l'an 2000, le 4 avril 1999, le pape Jean-Paul II adresse officiellement une Lettre aux artistes. Cette Lettre se situe expressément dans la suite de l'homélie du pape Paul VI aux artistes, le 7 mai 1964 à la chapelle Sixtine, en plein coeur du concile Vatican II, dans laquelle il invoque la nécessité de rétablir une amitié entre l'Église et les artistes. La Lettre de Jean-Paul II revêt toutefois un caractère unique et original parmi les documents du magistère. Elle offre une approche singulière de l'art, le pape lui-même faisant référence à sa propre expérience mais l'art y est davantage envisagé en tant que tel dans ses potentialités propres. Malgré son ancrage historique, la Lettre porte indéniablement des intuitions et des considérations, tant théologiques que pratiques, essentielles et audacieuses. Vingt ans après sa publication, il nous a semblé important que l'ISTA, en tant qu'institut universitaire en théologie des arts, s'interroge sur l'impact de la Lettre aux artistes dans la vie de l'Église mais aussi dans le monde de l'art ; que l'ISTA relève les perspectives inexploitées qu'il reste encore à penser et mettre en oeuvre.

    Ont collaboré à cet ouvrage : Jérôme Alexandre, Gérard Billon, Michel Brière, Pascal Convert, Jérôme Cottin, Anne Douaire-Banny, Geneviève Hébert, Denis Hétier, Jean-Pierre Lemaire, João Norton de Matos, Martine Pouget-Grenier, Paolo Sacchini, Isabelle Saint-Martin.

empty