L'arche

  • Lorsqu'elle retourne à Güllen après une longue absence, Claire est prête à sortir le bourg de sa misère financière. Mais elle demande un prix, son propre prix : la vieille dame veut régler son compte à Alfred, son ancien amant qui l'avait éconduite après l'avoir mise enceinte... La Visite de la vieille dame est la pièce de Dürrenmatt la plus jouée au monde.

  • Les fous de dieu

    Friedrich Dürrenmatt

    • L'arche
    • 31 Janvier 2018

    Dürrenmatt part de cet épisode historique de la révolte de Münster au XVIe siècle et relate avec cocasserie l'échec de cette tentative autoritaire d'établir le royaume de Dieu sur terre. En tournant en dérision cette histoire, il dévoile l'absurdité du christianisme. Il y développe déjà sa future dramaturgie de « la pire tournure possible », avec une ironie acerbe et une désarçonnante lucidité, mettant en garde contre les dérives totalitaires de tout genre.

  • Möbius, un physicien génial, est enfermé dans un asile en compagnie de Newton et Einstein. En réalité, ces trois hommes ne sont pas fous. "Les Physiciens" interroge la place de la science et la responsabilité des savants quant à l'utilisation de leurs découvertes. C'est la pièce de Dürrenmatt la plus connue à travers le monde.

  • Il est écrivain, célèbre prix Nobel, et vient de mourir dans un hôpital. Pendant que le monde littéraire et les présidents d'académies préparent sa nécrologie, l'écrivain se réveille. Spontanément il se rend dans son atelier, là où a commencé sa carrière, pour y mourir en paix. Mais il échoue lamentablement. Pire, tous ceux et celles qui le croisent tombent comme des mouches. Concentré sur sa mort qui n'advient pas, il précipite son entourage dans sa chute mortelle. Une comédie en deux actes où seul le mourant ne meurt pas.

    Cette célèbre pièce de Dürrenmatt a été créée au Schauspielhaus de Zurich le 20 janvier 1966 et maintes fois reprises sur les scènes françaises, entre autres sous la direction de Gabriel Garran et de Georges Wilson. La Visite de la vieille dame, entrée au répertoire de la Comédie française en 2014, et Les Physiciens sont déjà publiées chez L'Arche dans de nouvelles traductions.

  • Librement inspirée de la Danse de mort de Strindberg, Dürrenmatt transforme le drame suédois, qui plongeait le spectateur dans une crise classique de ménage bourgeois, en une comédie grinçante, et met à distance l'oeuvre de son prédécesseur, dégraissée de tout sentimentalisme. Strindberg nous amenait sur un récif perdu, lieu idéal pour concentrer les difficultés du vivre ensemble. Le capitaine Edgar et sa femme Alice mariés depuis vingt-cinq ans souffrent l'un de l'autre, sans possibilité d'évacuer leur frustration par le biais d'autres personnes. Jusqu'à la visite de l'ami Kurt qui, à l'époque, avait aidé le couple à se former.

    Chez Dürrenmatt les trois acteurs échangent leurs méchancetés devant un rideau de velours noir. En mettant l'accent sur l'essentiel, à savoir l'impossibilité de vivre ensemble et en supprimant l'ambiance que l'on trouve chez Strindberg, le jeu prend davantage d'importance. La pièce devient un ring pour acteurs et sa cruauté devient presque drôle.

    Traduit de l'allemand par Hélène Mauler et René Zahnd.

empty