• Après le sacrifice de sa fille, une mère fomente la mise à mort de l'assassin. Enragée, elle crie sa joie de venger son enfant. Puis son fils est enlevé et passe des années en exil où, dans un douloureux monologue intérieur, il revit le meurtre de sa soeur. Au foyer, il ne reste qu'une fille, obsédée jusqu'à la folie par la place démesurée qu'occupent les disparus dans le coeur de leur mère.
    Clytemnestre, Oreste, Électre. Ils mêlent leurs voix en un choeur tragique pour raconter ce drame : l'assassinat d'Iphigénie par son père en échange d'une victoire à la guerre.

    Dans des paysages sauvages qui rappellent les contrées isolées d'Irlande, Colm Tóibín donne aux héros et aux héroïnes du mythe grec une humanité bouleversante, inattendue, qui nous hante longtemps.

    Ajouter au panier
    En stock

    1 autre édition :

  • Enniscorthy, sud-est de l'Irlande, années 1950. Comme de nombreux jeunes de sa génération, Eilis Lacey, diplôme de comptabilité en poche, ne parvient pas à trouver du travail. Par l'entremise d'un prêtre, sa soeur Rose obtient pour elle un emploi aux États-Unis. En poussant sa jeune soeur à partir, Rose se sacrifie : elle sera seule désormais pour s'occuper de leur mère veuve et aura peu de chance de se marier. Terrorisée à l'idée de quitter le cocon familial, mais contrainte de se plier à la décision de Rose, Eilis quitte l'Irlande. À Brooklyn, elle loue une chambre dans une pension de famille irlandaise.
    Au début, le mal du pays la submerge, la laissant triste et solitaire. Puis, peu à peu, elle s'attache à la nouveauté de son existence. Dans ce rythme entre monotonie rassurante et nouveautés excitantes, Eilis trouve une sorte de liberté assez proche du bonheur. Et quand Tony, un Italien tendre, sérieux et très amoureux, entre dans sa vie, elle est convaincue que son avenir est tout tracé : elle deviendra américaine. Mais un drame familial l'oblige à retraverser l'Atlantique pour un séjour de quelques semaines en Irlande. Un nouvel avenir l'attend dans la bourgade de son enfance : un homme prêt à l'épouser, un travail. Deux pays, deux emplois, deux amours. Les possibilités inconciliables déferlent sur Eilis, lui infligeant cette petite mort que suppose l'impératif des choix.

    2 Autres éditions :

  • Irlande, fin des années 1960. Nora, qui élève seule ses quatre enfants depuis la mort de son mari, tente de refaire sa vie sous l'oeil critique des habitants de la petite ville où elle vit depuis toujours. Opiniâtre et indocile, elle s'affranchit peu à peu des cancans et s'autorise de menues libertés : prendre des cours de chant, s'acheter une chaîne stéréo... La profondeur des émotions que soulève en elle la musique s'accorde au réveil de sa sensibilité et de sa personnalité.

    2 Autres éditions :

  • Ils sont deux à la surveiller, à l'interroger pour lui faire dire ce qu'elle n'a pas vu. Ils dressent de son fils un portrait dans lequel elle ne le reconnaît pas et veulent bâtir autour de sa crucifixion une légende qu'elle refuse. Seule, à l'écart du monde, dans un lieu protégé, elle tente de s'opposer au mythe que les anciens compagnons de son fils sont en train de forger. Une réinterprétation bouleversante de la figure de Marie, un roman puissant et envoûtant.

  • C'est sans doute parce qu'ils étaient différents, trop sensuels et rebelles à l'hypocrisie, qu'ils ont quitté leur famille et se sont exilés. Pourtant, ils ne souffrent plus d'être éloignés de leur passé. Au contraire.

    Malik, jeune Pakistanais immigré à Barcelone, découvre son homosexualité dans une communauté musulmane plus tolérante que son père. Pour Frances, l'Irlandaise devenue américaine, revenir au pays, c'est se réconcilier avec l'une des plus belles pages de sa vie amoureuse, avant de repartir définitivement. Carme, rejetée par ses parents franquistes, les retrouve alors qu'ils s'apprêtent à brader aux promoteurs la vieille demeure où règne encore le souvenir de sa grand-mère...

  • HOUSE OF NAMES

    Colm Tóibín

    THE TOP 10 SUNDAY TIMES BESTSELLER 'Unforgettable' Mary Beard 'They cut her hair before they dragged her to the place of sacrifice. Her mouth was gagged to stop her cursing her father, her cowardly, two-tongued father. Nonetheless, they heard her muffled screams.' On the day of his daughter's wedding, Agamemnon orders her sacrifice. His daughter is led to her death, and Agamemnon leads his army into battle, where he is rewarded with glorious victory. Three years later, he returns home and his murderous action has set the entire family - mother, brother, sister - on a path of intimate violence, as they enter a world of hushed commands and soundless journeys through the palace's dungeons and bedchambers. As his wife seeks his death, his daughter, Electra, is the silent observer to the family's game of innocence while his son, Orestes, is sent into bewildering, frightening exile where survival is far from certain. Out of their desolating loss, Electra and Orestes must find a way to right these wrongs of the past even if it means committing themselves to a terrible, barbarous act. House of Names is a story of intense longing and shocking betrayal. It is a work of great beauty, and daring, from one of our finest living writers. 'A masterpeice' Daily Telegraph 'Devastatingly human ... hauntingly believable' Guardian 'A celebration of what novels can do' Observer

  • En 1895, Henry James est un écrivain établi et reconnu, qui ambitionne d'étendre sa notoriété au théâtre. Mais la première de sa pièce Guy Domville est un désastre. Humilié, il se réfugie en Irlande, fuyant la foule et l'agitation londonienne. L'auteur mondain et recherché choisit dès lors de se couper du monde pour se livrer à une introspection et une analyse minutieuses de ses souvenirs et de l'actualité. Peu à peu, ces réflexions semblent donner à son inspiration et à son style une nouvelle direction... Roman à l'atmosphère troublante, Le Maître est le poignant portrait d'un artiste en pleine réinvention et une fulgurante réflexion sur les mécanismes de la création.

  • Promesse trahie, aveux refoulés, abandon ou possession... D'une écriture envoûtante, Colm Toibin signe avec L'épaisseur des âmes neuf histoires d'une subtilité rare, autour de la relation si singulière unissant les mères et leurs fils. Alcoolisme, remords, homosexualité les ont enfermés dans des silences qu'ils ne savent plus rompre... A travers ces face-à-face, ces dialogues muets d'une force dévastatrice et salvatrice, Toibin pose l'universelle question des dévoilements et des secrets dont sont constitués ces liens mystérieux du sang.

  • MAD, BAD, DANGEROUS TO KNOW

    Colm Tóibín

    • Viking
    • 25 Juillet 2019

    An intimate study of three of Ireland's greatest writers from one of its best-loved contemporary voices 'A father...is a necessary evil.' Stephen Dedalus in Ulysses In Mad, Bad, Dangerous to Know Colm Toibin turns his incisive gaze to three of Ireland's greatest writers, Oscar Wilde, W.B. Yeats and James Joyce, and their earliest influences: their fathers. From Wilde's doctor father, a brilliant statistician and amateur archaeologist, who was taken to court by an obsessed lover in a strange premonition of what would happen to his son; to Yeats' father, an impoverished artist and brilliant letter-writer who could never finish apainting; to John Stanislus Joyce, a singer, drinker and story-teller, a man unwilling to provide for his large family, whom his son James memorialised in his work. Colm Toibin illuminates not only the complex relationships between three of the greatest writers in the English language and their fathers, but also illustrates the surprising ways they surface in their work.

  • Anglais Testament of mary, the

    Colm Tóibín

    For Mary, her son has been lost to the world, and now, living in exile and in fear, she tries to piece together the memories of the events that led to her son's brutal death. To her he was a vulnerable figure, surrounded by men who could not be trusted, living in a time of turmoil and change.

  • Sean Scully est l'un des peintres abstraits les plus reconnus de notre époque. Son style pictural, composé de lignes ou de bandes de couleur faisant allusion à des éléments architecturaux tels que des portails, des fenêtres et des murs, est l'un des plus immédiatement reconnaissables dans la peinture contemporaine. Ce livre en format compact rassemble ses photographies des murs de pierre sèche trouvés sur les îles d'Aran, au large de la côte ouest de l'Irlande.

  • Empty family, the

    Colm Tóibín

    'I imagined lamplight, shadows, soft voices, clothes put away, the low sound of late news on the radio. And I thought as I crossed the bridge at Baggot Street to face the last stretch of my own journey home that no matter what I had done, I had not done that.' In the captivating stories that make up The Empty Family Colm Tóibín delineates with a tender and unique sensibility lives of unspoken or unconscious longing, of individuals, often willingly, cast adrift from their history.


    From the young Pakistani immigrant who seeks some kind of permanence in a strange town to the Irish woman reluctantly returning to Dublin and discovering a city that refuses to acknowledge her long absence each of Tóibín's stories manage to contain whole worlds: stories of fleeing the past and returning home, of family threads lost and ultimately regained.

  • La bruyere incendiee

    Colm Tóibín

    • 10/18
    • 18 Août 2005

    Chaque été, le juge eamon redmond quitte dublin avec sa femme pour la petite ville de cush.
    Là oú la mer et le vent semblent avoir le dernier mot, il vient oublier les hommes, et leurs déchirures entre croyances, justice et engagement. du moins le croit-il. car si certains souvenirs échappent à la mémoire comme s'effondrent sous la poussée des eaux des pans entiers de la falaise, d'autres résistent à l'érosion. a travers la conscience d'un homme, colm toibin explore les vicissitudes du temps, inexorable bâtisseur de destinées.
    " dans l'histoire poignante de l'amour d'un vieux magistrat pour sa femme mourante, on retrouve l'infinie miséricorde des chefs-d'oeuvre oú la fuite inéluctable du temps s'accompagne des souvenirs indélébiles de la lutte nationaliste. " anne pons, l'express.

  • Lassée par les rapports conflictuels qu'elle entretient avec sa mère, helen a coupé les ponts.
    Mais son patient échafaudage de mise à distance est balayé d'un coup. son frère, declan, atteint d'une maladie incurable, souhaite qu'elle annonce la nouvelle à leur mère. pire encore, il veut se retirer quelques jours avec elles dans la maison de famille à wexford. deux amis, qui ne quittent pas son chevet, seront du voyage.

  • Anglais The Master

    Colm Tóibín

    It is January 1895 and Henry James's play, Guy Domville, from which he hoped to make his fortune, has failed on the London stage. Opening with this disaster, The Master spans the next five years of James's life, during which time he moves to Rye in Sussex, having found his dream retreat.

    2 Autres éditions :

  • Colm Toibin was born in Enniscorthy in 1955. He is the author of nine novels including The Master, Brooklyn, The Testament of Mary and Nora Webster. His work has been shortlisted for the Booker three times, has won the Costa Novel Award and the Impac Award. His most recent novel is House of Names . He has also published two collections of stories and many works of non-fiction. He lives in Dublin.

  • Pendant deux mois, le romancier a parcouru à pied la frontière entre les deux Irlandes pour comprendre ce qui les sépare. Il a interrogé les gens de part et d'autre, rendu compte de la vie quotidienne, défilés, enterrements, pèlerinages, chansons, matches de football..., écouté les histoires qui hantent les deux camps.

  • Anglais Mothers and Sons

    Colm Tóibín

    Featuring Ireland or Irish narrators, this collection of stories aim to paint rich and textured portraits of individuals at different pivotal moments in their lives. They show how the individual's relationship with either a mother or a son, or their relationship to their own role as mother or son, reveals something unique and important about them.

    1 autre édition :

empty