Hey L'editeur

  • Au sommaire de cette édition ? Plus de 50 artistes du monde entier, et autant de récits de vie/de création. L'Angleterre des Punks, des Skin Heads et des Mods raconté par le photographe de guerre Yan Morvan (France), les communications avec l'au-delà de AngkasaPura (Indonésie), le manga détourné de Hongmin Lee (Corée du Sud), les machines à tatouer de Karl Marc (Etats-Unis), le contre colonialisme en peinture de P. McGrath Muñiz (Porto Rico), le plaidoyer de Chen M en sculpture pour un développement durable (Belgique), les pouvoirs de guérison de l'artiste Quan Wansanit Deslouis (Thaïlande), les bébés tatoués de Ronit Baranga (Israël), la démolition du Patriarcat par l'artiste théoricienne mad meg (...).
    « Habités par notre dévorante passion pour les territoires affranchis de la norme, nous nous battons pour créer une alternative à la vision d'une culture unilatérale, et contribuer à dévoiler un pan entier de l'art contemporain dédaigné par les critiques et le grand marché. Cette démarche aide les artistes à franchir les portes verrouillées des musées et galeries d'art. Pour remplir cette mission, nous avons créé une revue unique en son genre. Dédiée aux arts figuratifs pop contemporains et issus des codes de la contre-culture mondiale, elle retransmet l'énergie essentielle et spécifique de notre époque. » HEY! team.

  • Née en 2010, la revue HEY! modern art & pop culture est prescriptrice. Unique en Europe, elle est dédiée à l'outsider pop - terme instauré par Anne & Julien en 2010 désignant la famille mondiale des arts porteurs d'une esthétique contemporaine pop minorée par l'académisme dominant.
    Depuis sept ans, la revue met en valeur des oeuvres exclusivement figuratives. Elle défend l'autre pop culture, soit l'incarnation esthétique des discours contre culturels face aux représentations et icones produites par la culture de masse. à l'établissement du cliché, HEY! répond par la publication de travaux d'artistes peu ou jamais vus, soit une encyclopédie en mouvement de notre époque proposant un contre champ original et brûlant d'actualité.

    Cette nouvelle formule propose des interventions régulières d'artistes et penseurs :
    - L'artiste et théoricienne du féminisme Mad Meg créera une rubrique dessinée de 4 pages (sujets questionnant notre quotidien sociétal face à ses reflèxes et habitudes quant à la condition des femmes dans le monde) .
    - HEY! propose à un artiste de dessiner un RIP (Rest In Peace) soit un hommage à une personnalité décédée dans l'année et à laquelle « l'autre pop culture » doit beaucoup.
    - HEY! confie une tribune à un penseur (écrivain, universitaire) pour commenter un thème cher à la revue et pour ce premier volume, c'est un texte sur « l'art de résister » par l'historien des cultures et sociétés, Laurent Martin.
    - HEY! rend hommage aux artistes de l'ombre (art brut, art singulier, art outsider boudés par les médias assujettis à la publicité et par le marché de l'art) en photographiant leur atelier.

    Aujourd'hui le monde de l'art contemporain ne cesse de croi^tre mais se de´finit plus que jamais sur la base du marche´ et de ses transactions. Cette mécanique entrai^ne la fragmentation des publics, la re´pe´tition et le caracte`re e´litiste des propositions et de´connecte ce monde de nouveaux interlocuteurs potentiels. Habités par notre dévorante passion pour les territoires affranchis de la norme, nous nous battons pour créer une alternative à la vision d'une culture unilatérale. HEY! modern art & pop culture milite pour un monde stimulant plutôt que compétitif.

  • Le 21ème siècle s'ouvre sur l'émergence d'une nouvelle culture populaire, et impose donc un face à face inédit entre les beaux-arts et les arts populaires.
    La multiplicité des vocabulaires artistiques - et leur visibilité mondiale - suscitent une abondante production, diffusion et circulation d'images. Après six décennies de croissance autonome et clandestine, ce que nous définissons dans notre revue d'art comme la Pop Culture est devenue un vaste champ d'interprétation s'exprimant au travers d'un large éventail de matériaux et de pratiques. Cette vivacité, et l'extension territoriale de cette Pop Culture, imposent un premier bilan sous la forme d'une exposition rassemblant plus de cinquante artistes de tous les continents, à partir d'un choix de plus d'une centaine d'oeuvres. Des mouvements et des mondes ont longtemps été considérés comme trop ancrés et représentatifs d'une culture souterraine contre culturelle. Cependant, les artistes incarnant ces catégories esthétiques imposent des oeuvres et gestes incontournables dans le paysage de l'art contemporain. Créée en 2010, la revue d'art HEY! modern art & pop culture est ancrée dans le monde des arts contemporains pop figuratif et relaie une scène planétaire urbaine et graphique avec une communauté mondiale d'artistes dont les oeuvres révèlent de manière tenue et engagée une attention pour l'Autre et une conscience des multiples territoires partagés.

empty