Arthur Larrue

  • Champion du monde, Russe blanc naturalisé français, Alexandre Alexandrovitch Alekhine joue sa vie comme ses parties d'échecs, en allant de victoire en victoire et de continent en continent. Pourtant, à Buenos Aires en 1939, la guerre le rattrape. Il est mobilisé et sommé de rejoindre Paris, d'où il assiste à l'effondrement de son pays d'adoption.
    Voilà Alekhine otage des nouveaux maîtres de l'Europe qui, trop heureux de disposer de sa célébrité et de son aura, l'instrumentalisent. Il collabore, s'acoquine avec Hans Frank et Joseph Goebbels, participe aux tournois des territoires du Reich. De joueur, il devient joué. Les unes après les autres, ses pièces maîtresses lui échappent : Grace, son épouse, et les grands maîtres juifs persécutés, ses meilleurs rivaux, comme Spielmann, Rubinstein, Przepiórka... Lorsque la guerre se termine, il a trouvé refuge dans le Portugal dictatorial de Salazar. Seul contre tous, l'imbattable champion joue sa dernière partie.

  • Quand les uns ont des difficultés dans leur couple, les autres ont décidé de risquer leur vie pour bousculer la politique d'un Etat. Le narrateur vient squatter chez une copine dont il a les clefs... mais d'autres sont déjà là, de vrais squatters qui n'ont peur de rien : ils ont déjà peint un phallus géant sur le pont face au bureau du KGB à Saint-Pétersbourg et ont déjà pendu des immigrés et des Juifs dans un supermarché. Ce groupe d'artistes anarchiste n'est autre que Voïna, mot russe qui signifie Guerre, une guerre qu'ils livrent depuis 2007 à un Etat fascisant.
    Le narrateur évoque avec brio cette nuit partagée avec la branche la plus radicale de l'art actuel. Un thriller à la fois drôle et haletant, avec des personnages interlopes, dont l'Inspecteur en charge du dossier. Guerre.

  • Orlov la nuit

    Arthur Larrue

    Avril 2009, Faustine disparait à Paris avec son amant. Le commissaire André Creuse part à sa recherche au moyen du roman aux trois-quarts effacé qu'elle a laissé derrière elle et d'un étrange traité d'entomologie signé Nikolaï N. Orlov consacré aux insectes mangeurs de papier.
    Les conclusions de Creuse sont catégoriques : le couple a été avalé par un livre. Creuse, renvoyé de la police, plonge et perd à peu près tout, y compris la trace des disparus.
    Dix ans plus tard, une quadruple tuerie dans un minuscule village enclavé de l'Ariège relance l'enquête. Sur le terrain, un journaliste nécrologique, un tueur-à-gage russe tortionnaire de chats, une veuve alitée et son Yorkshire, un informateur sans visage, un musicien électropunk allemand et Creuse... Entre les mots et les livres de ce mystérieux Orlov, entre l'Ariège ensommeillée et la Russie contemporaine ultra-violente, les ombres paraissent s'incarner et se mettre à parler. Que vont-elles révéler ?

empty